Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en Seine-Maritime et dans l'Eure : où devra-t-on voter pour le second tour ?

116 communes doivent organiser un second tour des élections municipales de 2020 dans l'Eure et en Seine-Maritime. La date est fixée au dimanche 28 juin, si la situation sanitaire le permet. Voici les communes concernées.

En Seine-Maritime, 73 communes doivent organiser un second tour aux élections municipales le 28 juin. Dans l'Eure, 42 communes sont concernées
En Seine-Maritime, 73 communes doivent organiser un second tour aux élections municipales le 28 juin. Dans l'Eure, 42 communes sont concernées © Maxppp - Marion Boisjot

Qui devra revoter au second tour des municipales cette année en Seine-Maritime et dans l'Eure ? Dans les deux départements, le maire a été élu dès le premier tour dans 9 communes sur 10. Mais un second tour est nécessaire dans 73 communes de la Seine-Maritime et 42 communes de l'Eure, soit au total 116 communes. 

A cause de l'épidémie de coronavirus et du confinement, le second tour n'a pas pu avoir lieu comme prévu le dimanche 22 mars. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé en fin de semaine dernière la nouvelle date du second tour, à savoir le dimanche 28 juin, à condition que la situation sanitaire ne se dégrade pas d'ici là.  

Un second tour dans 73 communes de Seine-Maritime

En Seine-Maritime, les électeurs seront appelés à se rendre aux urnes dans 73 communes sur les 708 que compte le département. Cela représente une commune sur dix. 

C'est notamment le cas à Rouen où l'on s'achemine vers une triangulaire entre le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol (l'écologiste Jean-Michel Bérégovoy se ralliant à lui) et les divers-droite Jean-Louis Louvel et Jean-François Bures, rejoint par la centriste Marine Caron. Au Havre, Edouard Philippe retrouvera le communiste Jean-Paul Lecoq.  

Il faudra aussi voter à Eu, où une quadrangulaire qui se profile, à Sotteville-lès-Rouen ou encore Bois-Guillaume, où trois listes étaient en position de se maintenir au soir du premier tour. 

La grande question maintenant c'est à quoi va ressembler la campagne et comment les électeurs seront-ils mobilisés le jour-J. Le 15 mars, le taux d'abstention avait souvent dépassé 60%, notamment au Havre et à Rouen.

Un second tour dans 42 communes de l'Eure

Dans l'Eure, les électeurs devront se déplacer le 28 juin pour élire le maire dans 42 communes sur les 585 que compte le département. Cela représente environ une commune sur dix. 

C'est le cas notamment à Evreux, avec une triangulaire au programme entre le maire sortant Les Républicains Guy Lefrand, le socialiste Timour Veyri et Guillaume Rouger pour En Marche. Dans les autres grosses villes du département, il faudra revenir aux urnes à Bernay avec sans doute une triangulaire sans doute, mais aussi Gisors.

Pour mémoire, dans les communes de plus de 1.000 habitants, l'élection est jouée au premier tour quand une liste obtient plus de 50% des suffrages exprimés. Dans les communes de moins de 1.000 habitants, il faut de plus que le nombre de votants soit au moins égal au quart des électeurs inscrits.

Retrouvez tous les résultats du premier tour des municipales

Choix de la station

À venir dansDanssecondess