Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : le maire communiste devancé à Saint-Denis, la droite en tête à Aubervilliers

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

France Bleu Paris vous fait suivre en direct ce dimanche 15 mars les principaux résultats du premier tour des élections municipales 2020 en Seine-Saint-Denis.

Hôtel de ville d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)
Hôtel de ville d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) © Radio France - Hajera Mohammad

Le premier tour des élections municipales en Seine-Saint-Denis ce dimanche 15 mars a une nouvelle fois été marqué par une importante abstention, renforcée, en pleine épidémie du coronavirus. À 17 heures, le taux de participation dans le département était de 26,27 % contre 35,74 % en 2014 à la même heure.

Les communistes devancés à Saint-Denis, à Aubervilliers, de retour à Bobigny

Si dans la majorité des 40 communes, le maire sortant se qualifie au second tour ce n'est pas forcément en arrivant à la première place. À Saint-Denis, bastion communiste du 93 depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, le maire sortant Laurent Russier (PCF) obtient 24 % des voix et serait devancé par le candidat socialiste Mathieu Hanotin qui remporte 35,31% des votes. Bally Bagayoko (LFI), adjoint à la mairie, arrive en troisième position (18%).

À Aubervilliers, c'est une claque pour la maire sortante, Meriem Derkaoui (PCF), qui arrive en troisième position à 17,66%, est en ballottage, derrière son ancien adjoint Sofienne Karroumi (DVG), 19,08% et derrière la candidate de la droite, Karine Franclet (UDI) en tête avec 25,69% des voix.

À Bobigny, après une campagne encore marquée par des tensions, des violences et un livre polémique sur la municipalité sortante, le maire Stéphane de Paoli ne se représentait pas. C'est son premier adjoint, Christian Bartholmé (UDI) qui s'est lancé dans la course. Il arrive en deuxième position avec 28% contre 37% pour Abdel Saadi, le candidat qui arrive en tête avec le Parti communiste qui dirigeait la ville jusqu'en 2014. À noter, la troisième position du socialiste Fouad Ben Ahmed à 11,4%.

Des candidats au coude-à-coude

Dans certaines villes, le second tour s'annonce serré. À Rosny-sous-Bois, par exemple, le maire sortant Claude Capillon (LR-LREM) est en première position avec 27,17% des voix, talonné par Magalie Thibault (PS) qui obtient 26,22 % de votes. À Saint-Ouen, le maire sortant, William Delannoy (UDI) arrive en tête avec 25,65% des voix, suivi de près par Karim Bouamrane (PS-EELV-PRG) à 24,35%. 

Des maires réélus au premier tour

À Clichy-sous-Bois, le maire sortant, Olivier Klein qui s'est vu retiré l'investiture du Parti socialiste en raison de la présence d'un député LREM sur sa liste serait réélu dès le premier tour avec 64,60 % des voix. Tout comme Bertrand Kern (PS) à Pantin ou encore Gilles Poux (PS) à la tête de La Courneuve depuis 1996 et réélu avec 64,42 % des voix.  La maire sortant de Drancy, Aude Lagarde (UDI) est élue avec 65,10% des votes. À Montreuil, où le taux d'abstention atteint les 66%, le communiste Patrice Bessac repart pour un nouveau mandat en obtenant 51,35% des voix exprimées. Le maire de Coubron, Ludovic Toro (UDI), reste dans son siège de maire avec 84,5 % des voix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess