Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Floirac : quatre candidats restent en course

mardi 25 mars 2014 à 16:59 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

La gauche restera divisée jusqu'au bout à Floirac, dans l'agglomération bordelaise. La liste de gauche alternative a refusé de se ranger derrière le maire sortant socialiste Jean-Jacques Puyobrau. La liste de droite reste également en course ainsi que la liste Front national.

L'hôtel de ville de Floirac
L'hôtel de ville de Floirac © Radio France

Ce sera une quadrangulaire. Quatre listes ont obtenu le droit de poursuivre le combat pour le second tour des élections municipales à Floirac près de Bordeaux. Le maire sortant socialiste Jean-Jacques Puyobrau, qui avait succédé en cours de mandat à l'ancien député-maire Conchita Lacuey, est arrivé en tête avec 38,8 % des voix. Il a devancé largement la liste de droite de Nicolas Calt qui recueille 23,88 % des voix. Suivent le Front National de Gérard Belloc avec 19,2 % et la liste gauche alternative de Miguel Menendez avec 11,44 %.

À Floirac, aucun rapprochement à gauche n'a en fait été envisagé . Miguel Menendez figurait pourtant en 2008 sur la liste de Conchita Lacuey, comme Jean-Jacques Puyobrau. Mais il a souhaité monter une liste Front de Gauche indépendante, sans les communistes. Et aujourd'hui, la rupture est consommée entre celui qui veut "mettre fin aux baronnies du PS" et celui qui s'est installé dans le fauteuil de maire.

La gauche divisée a pour autant peu de risques de perdre la mairie de Floirac . L'avance de Jean-Jacques Puyobrau est suffisamment conséquente sur ses adversaires pour lui assurer une élection confortable dimanche soir.