Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : François Cuillandre réélu à Brest, abstention record

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Sans surprise, François Cuillandre a été réélu maire de Brest dimanche avec un score confortable de 49,70% des voix. Mais ce second tour est marqué par une extrême démobilisation des électeurs. Jamais l'abstention (68,04%) n'avait été si forte dans la cité du Ponant.

Le maire de Brest François Cuillandre
Le maire de Brest François Cuillandre © Radio France - Nicolas Olivier

Ancrée à gauche depuis 1989, Brest tient bon la barre : François Cuillandre (65 ans) a été facilement réélu dimanche pour un quatrième mandat consécutif. A la tête d'une large alliance verte et rose, le socialiste a obtenu 49,70% des voix, loin devant la candidate de droite Bernadette Malgorn (36,41%) et le marcheur ex-PS Marc Coatanéa (13,89%). Un relatif plébiscite pour le maire sortant, dont les rivaux n'ont eu de cesse de rappeler sa mise en examen à l'automne pour recel d'abus de confiance.

ECOUTEZ la réaction de François Cuillandre

François Cuillandre juste après la proclamation des résultats.
François Cuillandre juste après la proclamation des résultats. © Radio France - Nicolas Olivier

Pour l'anecdote, François Cuillandre rate pour 82 voix la barre symbolique des 50%. Une improbable fusion entre les deux autres candidats aurait donc théoriquement pu l'emporter...

Abstention historique

Pour les deux concurrents de François Cuillandre, qui ont tout tenté pour séduire les 53.270 abstentionnistes du premier tour (63% des inscrits), l'échec est cuisant. La participation au second tour a été encore plus faible que le record du 15 mars, avec seulement 31,96 % de votants. Jamais une élection n'avait été à ce point boudée à Brest. Le manque de suspense a-t-il contribué à décourager les électeurs ?

Déçue, Bernadette Malgorn a reconnu que les Brestois n'étaient pas "très réceptifs, il y avait beaucoup d'autres sujets qui occupaient les gens, entre le coronavirus et une envie d'autre chose." 

ECOUTEZ la réaction de Bernadette Malgorn

Marc Coatanéa, qui a grapillé quelques centaines de voix par rapport au premier tour, a tenu à féliciter son adversaire avant de donner rendez-vous en 2026 : "j'étais prêt à être maire, je le serai d'autant plus dans six ans."

ECOUTEZ la réaction de Marc Coatanéa

Le conseil municipal sera installé samedi 4 juillet au Quartz, tandis que le conseil métropolitain se réunira pour la première fois le samedi 11 juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu