Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en Haute-Saône : les papys rempilent à Pomoy

-
Par , France Bleu Besançon

Paul Henry a 82 ans, Albert Henry en a 79, le premier est maire sortant, le second son premier adjoint. Tous deux ont décidé de se représenter à l'élection municipale de 2020 à Pomoy en Haute-Saône. Paul Henry cumule 25 ans de mandats, Albert Henry 48.

Albert Henry 79 ans (à gauche) 1er adjoint et Paul Henry 82 ans (à droite) maire sortant à Pomoy
Albert Henry 79 ans (à gauche) 1er adjoint et Paul Henry 82 ans (à droite) maire sortant à Pomoy © Radio France - Jean-François Fernandez

Alors que dans certaines communes, faute de candidats, il n’y a pas de liste pour le premier tour des élections municipales, à Pomoy, commune de 217  habitants en Haute-Saône (située sur la RN19  entre Lure et Vesoul), le maire sortant, âgé de 82 ans, se représente. Son premier adjoint, âgé de 79 ans, est 2ème sur la liste.

Paul Henry, le maire sortant, avait dans un premier temps songé à enfin profiter un peu de sa retraite, mais il a cédé aux sollicitations de certains de ses concitoyens qui lui demandaient de continuer. Elu depuis 1987, il cumule tout de même 25 ans de mandats.

Une liste tout de même renouvelée

Paul Henry n’a pas vraiment peur qu’on le prenne pour la Reine-mère inamovible sur son trône. Il explique que "certains pourraient dire, maintenant on peut tourner la page voilà, sans qu'il y ait des reproches sur des maladresses ou des fautes commises, mais simplement une lassitude".

Mais Paul Henry ajoute qu'il y a un renouvellement, non pas par le maire, mais par le conseil, parce qu'aux deux tiers, il y aura du sang neuf : "il y a des jeunes, il y a un rajeunissement de la liste, c'est incontestable, entre 25 et 30 ans.  Nous avons un problème, c'est que nous n'avons pas beaucoup de femmes. J'en ai sollicité trois ou quatre, mais une seule a accepté. En 2001, nous avions quatre à cinq femmes au conseil".

48 ans de mandats pour son premier adjoint

Albert Henry est, lui, plus jeune, seulement 79 printemps. Mais, au compteur, il cumule tout de même 48 années de mandats. Première élection comme conseiller municipal en 1965. Petite pause de 1971 à 1977, puis jusqu'en 2020, Albert Henry est toujours présent pour sa commune.

"J'ai toujours été du village, je connais le village à peu près par coeur" explique Albert Henry. "Vu qu'il y avait seulement quatre anciens conseillers qui se représentaient, je pense encore un peu leur être utile en leur apportant quelques conseils, quelques connaissances du village, au point de vu eau, forêt, je connais ça cœur". 

Albert Henry (à gauche) et Paul Henry (à droite), devant la mairie de Pomoy
Albert Henry (à gauche) et Paul Henry (à droite), devant la mairie de Pomoy © Radio France - Jean-François Fernandez

Paul et Albert Henry portent le même nom, mais ne sont pas de la même famille.

Reportage avec Paul Henry et Albert Henry, candidats à Pomoy (70)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu