Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : Il n'y aura pas de liste LREM face au maire sortant RN d'Hénin-Beaumont

-
Par , France Bleu Nord

La République en Marche ne présentera pas de liste en mars prochain dans la seule ville gérée par le Rassemblement National dans le Nord-Pas-de-Calais.

La République en Marche
La République en Marche © Maxppp - IP3Press/Maxppp

Lille, France

Le parti présidentiel renonce. Il n'y aura pas de liste LREM aux élections municipales de mars 2020 à Hénin-Beaumont, ville symbole d'un bassin minier où le vote d'extrême-droite ne cesse de progresser au fil des échéances électorales depuis une vingtaine d'années. Dans le journal Le Monde, l'unique conseiller municipal de la ville à avoir rallié LREM, Geoffrey Gorillot, annonce qu'il ne sera pas candidat que ce soit comme tête de liste ou comme "simple" candidat parce qu'il "pense déjà connaître le résultat".

Main tendue à une liste de gauche et citoyenne

Jointe par France Bleu Nord, la référente LREM dans le Pas-de-Calais, Laurence Deschanel, confirme qu'il n'y aura pas de liste La République En Marche :

Nous tendons la main à Marine Tondelier mais qui, à ce jour, ne la veut pas. 

Marine Tondelier, actuelle conseillère municipale d'opposition EELV, mène une liste d'union de la gauche et citoyenne née de l'association "Osons pour Hénin-Beaumont".

Incapacité de LREM à s'implanter dans le bassin minier

Steeve Briois, l'actuel maire RN, avait été largement élu au premier tour en 2014 avec 50% des voix. 

Depuis, le parti d'extrême-droite a cumulé les scores fleuves dans cette ville du bassin minier : 62% au second tour de la Présidentielle, 66% au second tour des Législatives pour Marine Le Pen, députée de la circonscription d'Hénin-Beaumont. Ce renoncement de LREM montre aussi l'incapacité du parti présidentiel à s'enraciner dans ce secteur très populaire du Pas-de-Calais : sur les 5 circonscriptions qui couvrent le bassin minier, 4 sont détenues par le RN, 1 revient au Modem et aucune à LREM.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu