Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Municipales à Marseille : "Nous rassemblons les électeurs, Mme Vassal les enquêteurs" selon Stéphane Ravier

-
Par , France Bleu Provence

Alors que la campagne pour les municipales à Marseille est agitée avec l'ouverture d'une enquête préliminaire pour des soupçons de fraude des procurations chez Les Républicains, Stéphane Ravier, candidat du Rassemblement national, dénonce des tricheries et estime qu'il peut gagner l'élection.

Stéphane Ravier, le maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille, le 11 janvier 2017.
Stéphane Ravier, le maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille, le 11 janvier 2017. © Radio France - Maxppp

Il est en posture d'outsider pour le second tour des municipales, arrivé en troisième position à l'issue du premier tour à Marseille avec 19% des intentions de vote, mais Stéphane Ravier reste persuadé qu'il peut remporter l'élection dimanche 28 juin même si le sondage IFOP pour La Provence publié ce mercredi le crédite de 22% des intentions de pour le second tour, loin derrière Michèle Rubirola, du Printemps Marseillais (36%), et Martine Vassal, des Républicains (26%). 

D'abord il estime qu'il peut remporter son secteur dans les 13e et 14e arrondissement, alors qu'il est confronté à un duel, face au candidat des Républicains et que les deux candidats de gauche se sont retirés pour faire barrage au Rassemblement national. Stéphane Ravier persuadé que les affaires judiciaires en cours joueront en sa faveur alors qu'une enquête est ouverte pour des soupçons de fraude des procurations chez les Républicains. 

"Depuis que nous, au Rassemblement national, nous rassemblons les électeurs, Martine Vassal, elle, rassemble les enquêteurs et je ne suis pas convaincu que les électeurs de gauche iront voter pour les tricheurs, pour ceux qui sont en train de piétiner la démocratie, les valeurs de la République." (Stéphane Ravier) 

Et quand il s'agit d'évoquer l'enquête ouverte, Stéphane Ravier se montre intransigeant envers ceux qu'il appelle des "tricheurs", des "voleurs"

"Il s'agit là d'une organisation de fraude massive, de vol des élections et de vol d'avenir des Marseillais. Leur vie quotidienne est volée : la bétonnisation, l'immigration..."

Le candidat du RN compte bien, sans doute comme les autres, profiter de cette tourmente qui touche Les Républicains pour tirer son épingle du jeu alors que tous les regards sont tournés vers Marseille depuis une semaine. 

"J'en ai marre que Marseille soit ainsi salie dans la France entière. On allume sa télé et on entend, à Marseille il y a des magouilles électorales, à Marseille, Les Républicains magouillent encore. C'est encore Marseille qui est salie. Mettez moi tout ce sale monde dehors !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess