Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : l'idée d'une liste d'union de la gauche à Limoges s'éloigne

-
Par , France Bleu Limousin

A quatre mois des élections municipales, l'idée d'une liste d'union de la gauche à Limoges semble s'éloigner. Les discussions entre les différentes formations politiques sont dans l'impasse. Aucune des nombreuses réunions de négociations n'a, semble-t-il, abouti.

L'hôtel de ville de Limoges (image d'illustration)
L'hôtel de ville de Limoges (image d'illustration) © Radio France - Alain Ginestet

Limoges, France

A quatre mois des élections municipales, l'idée d'une liste d'union de la gauche à Limoges semble s'éloigner. Les discussions entre les différentes formations politiques sont dans l'impasse. Aucune des nombreuses réunions de négociations n'a, semble-t-il, abouti, et les divergences semblent insurmontables.

Ce que confirme Jean-Louis Pagès, qui représente Europe Ecologie Les Verts. "Tous ceux qui sont d'accord sur les fondamentaux d'abandon de production gaz à effet de serre, d'abandon de la politique du tout-bagnole, et d'abandon de l'aide à l'aviation, tous ceux-là sont les bienvenus" dit-il sur France Bleu Limousin, "mais on ne peut pas au prétexte d'union, retomber sur une proposition et un programme qui ne seraient pas à la hauteur des vrais enjeux" poursuit-il.  

Le Parti Socialiste prêt à y aller seul ?

La Première Secrétaire du PS en Haute-Vienne, Gulsen Yildirim, juge ces "considérations nationales" importantes, mais elle estime surtout que les efforts doivent être partagés. "Le Parti socialiste a fait énormément d'efforts pour permettre la réalisation de cette union", dit-elle, jugeant qu'il y a derrière ces exigences la question du "leadership de la gauche" locale. 

"Si on part divisés, on risque de ne même pas être au second tour" poursuit-elle, précisant "quelle ne souhaite pas" que le PS présente finalement une liste seul. Mais "si les discussions n'aboutissaient pas, je prendrais mes responsabilités et le Partis socialiste construira et proposera quelque chose", conclut-elle. Seul, ou en tous cas pas avec EELV, Génération-s- (la formation de Benoît Hamon), Place Publique et le Collectif "Vivons Limoges", avec qui les divergences semblent importantes. Irréversibles ? Gulsen Yildirim martèle en tous cas qu'elle ne revendique pas une hégémonie du PS, mais elle ne veut pas non plus qu'il soit "humilié", après avoir si longtemps dirigé la capitale limousine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu