Infos

Municipales : la carte postale électorale du jour à Vire

Par Jean-Pierre Blimo, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) vendredi 14 mars 2014 à 8:00

Vire, la porte de l'horloge
Vire, la porte de l'horloge © Radio France - Jean-Pierre Blimo

A Vire, deux listes sont en présence, une à droite, menée par l'ancienne adjointe à la culture Catherine Godbarge, l'autre à gauche, menée par le conseiller général Marc Andreu-Sabater. L'enjeu, élire un nouveau maire après le départ de Jean-Yves Cousin, maire de Vire depuis 25 ans.

Les enjeux

le reportage à Vire

Elections municipales à Vire l'affiche   - Radio France
Elections municipales à Vire l'affiche © Radio France - Jean-Pierre Blimo
l'affiche de la campagne municipale à Vire Jean-Pierre Blimo © Radio France
Le centre ville de Vire, la rue Armand Gasté - Radio France
Le centre ville de Vire, la rue Armand Gasté © Radio France - Jean-Pierre Blimo
Le centre ville de Vire, la rue Armand Gasté Jean-Pierre Blimo © Radio France 

Dynamisme économique 

D'un point de vue économique, les deux rivaux s'accordent à dire que l'attractivité de la ville est à saluer. "Sur le dernier mandat, 22 nouvelles entreprises nouvelles se sont installées ou ont déménagé à Vire, créant 383 emplois nouveaux c'est un bilan que nous avons bien comptabilisé" explique Catherine Godbarge. "Il faut poursuivre car c'est quelque chose qui n'est jamais pérenne, car sans emploi on a peu d'avenir" poursuit la candidate. "On ne peut pas baisser l'investissement au moment où l'économie est en danger, ça Jean-Yves Cousin l'a toujours fait, tout en maîtrisant l'endettement des virois".

Catherine Godbarge candidate DVD à la mairie de Vire  - Radio France
Catherine Godbarge candidate DVD à la mairie de Vire © Radio France - Jean-Pierre Blimo
Catherine Godbarge candidate DVD à la mairie de Vire Jean-Pierre Blimo © Radio France 

Vire Catherine Godbarge

Marc Andreu-Sabater, s'exprime également sur le sujet, "je crois par contre que l'on peut travailler différemment avec les chefs d'entreprises, les salariés, en simplifiant l'accès pour les responsables économiques aux services de la collectivité. Il faut mutualiser un certain nombre de services qui sont partagés entre la ville et la communauté de communes, peut être créer un guichet unique pour les créateurs d'entreprises, les professions libérales, les commerçants, les industriels, et ausi pour leurs salariés"

Marc Andreu-Sabater candidat PRG à la mairie de Vire - Radio France
Marc Andreu-Sabater candidat PRG à la mairie de Vire © Radio France - Jean-Pierre Blimo
Marc Andreu-Sabater candidat PRG à la mairie de Vire  Jean-Pierre Blimo © Radio France 

Marc Andreu-Sabater

La perte des habitants 

La ville de Vire est pourtant confrontée à un réel problème, la baisse du nombre des habitants, comment y remédier, Catherine Godbarge a son idée. "En ayant un parc de logement attractif, qui réponde à la demande, accessible, énergétiquement bien isolé, propre et pas trop cher". 

Le centre ville de Vire, place du 6 juin 1944 - Radio France
Le centre ville de Vire, place du 6 juin 1944 © Radio France - Jean-Pierre Blimo
Le centre ville de Vire, place du 6 juin 1944 Jean-Pierre Blimo © Radio France 

Marc Andreu-Sabater " sur le plan scolaire on a une situation qui est catastrophique, on a fermé une école, donc l'enjeu du logement, de l'habitat, de notre capacité à attirer de nouveaux habitants, est absolument fondamental". 

L'hôpital

Vire, l'hôpital  - Radio France
Vire, l'hôpital © Radio France - Jean-Pierre Blimo
L'hôpital "Abraham Drucker" de Vire  Jean-Pierre Blimo © Radio France 

La materité fermée, il reste plusieurs services, une publics et privés. Le combat de la maternité s'est avéré un "échec" concède Catherine Godbarge, mais à Vire "il faut rebondir, on a des ressources, Vire n'est pas un désert médical, il faut associer les compétences hospitalières avec des services qui sont dynamiques et actifs, avec le service de gériatrie qui est important"

Marc Andreu-Sabater souhaite pour sa part "tirer les leçons de tout celà, repartir dans une dynamique positive", avec la clinique et le centre hospitalier "nous avons un pôle de santé important à Vire, la solution c'est de travailler avec les autres. On n'a plus la force, seuls, de porter des projets, il faut s'ouvrir. Il y a un pôle de santé ambulatoire en projet, nous devons l'aider, et la puissance publique doit agir".

La bascule ?

En 2008, lors des dernières élections municipales à Vire, la liste menée par l'UMP Jean-Yves Cousin avait réuni 61.46% des suffrages, contre 38.54 pour son adversaire de gauche Christian Malon.

La ville de Vire peut-elle basculer à gauche ? C'est une question qui sera de toute façon réglée en un seul tour, au soir du 23 mars.

Partager sur :