Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : la commission des comptes de campagne valide les comptes de l'ex maire d'Orléans Olivier Carré

-
Par , France Bleu Orléans

La commission des comptes de campagne valide les comptes de l'ex maire Olivier Carré, battu aux municipales 2020 à Orléans. Selon l'instance, il n'a pas utilisé de moyens municipaux (notamment le magazine Orléans Mag) pour faire campagne. Une procédure reste en cours devant le tribunal administratif

Olivier Carré, alors maire d'Orléans, était apparu à la tête du magazine Orléans Mag dans l'entre deux tours des élections municipales
Olivier Carré, alors maire d'Orléans, était apparu à la tête du magazine Orléans Mag dans l'entre deux tours des élections municipales © Radio France - Capture d'écran Orléans Mag (numéro avril 2020)

La commission des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) approuve les comptes présentés par le candidat Olivier Carré (soutenu par LREM et le Modem) après les élections municipales 2020 à Orléans.

Un recours a été déposé après le second tour par l'ancien conseiller municipal François Lagarde : ce dernier estime qu'Olivier Carré, alors maire d'Orléans, avait utilisé des moyens municipaux pour faire campagne, en pleine crise sanitaire. La frontière entre l'action d'un candidat et l'action d'un maire est parfois ténue en période électorale, et plusieurs juristes interrogés par France Bleu Orléans avaient fait part de leurs doutes en juin dernier, juste avant le second tour.

Pas d'utilisation des moyens municipaux pour faire campagne, estime la commission

Mais dans sa décision en date du 3 décembre, la commission revient sur les deux bulletins municipaux Orléans Mag diffusés dans l'entre-deux-tours. Ont-ils servi à la campagne d'Olivier Carré ? "Ils font état de l'action de la ville en période de pandémie", répond la CNCCFP. Elles "s'inscrivent dans une communication institutionnelle" et "ne caractérisent pas une propagande électorale".

La campagne "Orléans soutient ses commerçants" (600 affiches diffusée en mai-juin 2020) a coûté 15 000 € à la ville
La campagne "Orléans soutient ses commerçants" (600 affiches diffusée en mai-juin 2020) a coûté 15 000 € à la ville © Radio France - DR

Concernant une affiche diffusée à 600 exemplaires en mai et juin 2020 "Orléans soutient ses commerçants", et payée sur le budget communication de la Ville d'Orléans, la commission des comptes de campagne estime que le caractère de propagande électorale de cet affichage n'est "pas établi de manière manifeste".

L'Etat rembourse 103.801 euros au candidat Olivier Carré

La commission valide donc les comptes d'Olivier Carré (il se fera donc rembourser 103.801 euros par l'Etat, pour une dépense totale de 122.113 euros), "sans observation".

Procédure devant le tribunal administratif toujours en cours

Mais la CNCCFP précise que sa décision est "sous réserve de la décision du juge de l'élection". En effet, le recours déposé par François Lagarde au sujet des comptes de campagne de l'ancien maire d'Orléans n'a pas encore été examiné par le tribunal administratif d'Orléans qui a jusqu'au 10 mars 2021 pour juger l'affaire. Selon nos informations, à ce jour, ce recours n'a pas été retiré par l'intéressé.

Rappelons que les comptes de campagne de Serge Grouard, candidat LR élu maire d'Orléans, ont eux aussi été approuvés par la commission, avec une "réformation" de 25.000 euros (due à la distribution de masques chirurgicaux par Serge Grouard et plusieurs colistiers) : ayant dépensé 62.079 euros, Serge Grouard percevra donc un remboursement moindre de de la part de l'Etat, à hauteur de 25.954 euros.

Les comptes de campagne de Jean-Philippe Grand (EELV) approuvés

Quant au candidat de la gauche et des écologistes Jean-Philippe Grand, arrivé deuxième du deuxième tour des élections municipales à Orléans, il voit lui aussi la commission approuver ses comptes de campagne sans observation. Ses dépenses s'élevaient à 86114 euros, il touchera un remboursement de l'Etat de 84.814 euros

Choix de la station

À venir dansDanssecondess