Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : la députée Émilie Chalas est la candidate LREM à Grenoble

-
Par , France Bleu Isère

On connaît depuis ce lundi 15 juillet le nom du candidat La République En Marche pour les municipales de l'an prochain à Grenoble. Il s'agit de la députée de la troisième circonscription de l'Isère, Émilie Chalas. Elle a été préférée à Olivier Six, chef d'entreprise et référent LREM pour l'Isère.

Émilie Chalas est depuis 2017 députée de la troisième circonscription de l'Isère.
Émilie Chalas est depuis 2017 députée de la troisième circonscription de l'Isère. © Maxppp - Thomas Padilla

Grenoble, France

Émilie Chalas sera la candidate de La République En Marche pour les élections municipales à Grenoble pour les municipales en 2020. Elle a été désignée par la commission d'investiture de la République En Marche et le bureau exécutif du parti, a appris France Bleu Isère ce lundi 15 juillet. "Il y a plusieurs émotions qui se mêlent, parce qu'à la fois je suis très heureuse d'avoir cette investiture, et en même temps je suis très consciente de la responsabilité qui m'oblige", réagi la députée.

Grenoble mérite mieux", Émilie Chalas candidate aux municipales 

"Une responsabilité parce que je crois vraiment que Grenoble mérite un autre projet, et plus d'efficacité, plus de rayonnement, plus d'ambition. C'est donc une grosse responsabilité, en même temps qu'un bonheur immense parce que cela fait plusieurs mois que l'on se prépare à lancer cette campagne, donc c'est aussi mêlé d'enthousiasme. Il faut plus d'ambition pour Grenoble, moi je suis née ici, et de voir avec les années qui passaient le résultat insuffisant de la politique locale menée a fait que les idées ont jailli et il faut avoir de l'énergie et de l'ambition pour cette ville", ajoute-t-elle.

Certains partisans d'Olivier Six, candidat malheureux, annoncent la création de leur propre liste

Émilie Chalas a été préférée à son principal adversaire, le référent départemental Olivier Six. Alors même que les instances départementales d'En Marche s'étaient prononcées pour le chef d'entreprise. Le centriste Philippe de Longevialle, partisan d'Olivier Six, est déçu et en colère contre le choix de la commission d'investiture :  "C'est manifestement, d'après ce que j'en sais, la pression de ministres, par rapport à des considérations nationales, des considérations d'équilibre notamment liées à la parité. C'est un immense gâchis et moi je vous le dis très clairement aujourd'hui, il y aura une autre liste, qui va se situer avec un certain nombre de militants En Marche, avec des gens du centre et de la gauche, pour constituer une alternative.

Après la défaite, Olivier Six, a publié un message sur sa page Facebook, où il n'exprime pas son intention de participer à une liste dissidente. De son côté, Émilie Chalas dit qu'elle espère pouvoir travailler avec le chef d'entreprise et Cécile Prost, l'autre candidate malheureuse, et se dit prête à leur proposer une place sur sa liste.