Politique

Municipales : la gauche perd plusieurs grandes villes de Dordogne

Par Cédric Lieto, France Bleu Périgord dimanche 30 mars 2014 à 23:30

Périgueux, Bergerac, Ribérac, Le Bugue et La Douze ont basculé à droite au second tour des municipales.

La gauche périgourdine a subi une importante défaite au second tour des municipales en Dordogne. Comme au niveau national, le PS a perdu plusieurs de ses fiefs : Périgueux, Bergerac et Ribérac.

Fin d'une parenthèse à gauche pour Périgueux

Six ans après avoir arraché la ville à Xavier Darcos, Michel Moyrand perd Périgueux. L'UMP-UDI Antoine Audi gagne avec 168 voix d'avance. Il aura profité de la hausse de la participation entre les deux tours (67,48% contre 63,11%). "Je considère que c'est un peu injuste, mais c'est la démocratie. La démocratie, elle est belle. Elle n'est pas seulement belle quand on gagne, elle est aussi belle quand on perd ", confie Michel Moyrand.Antoine Audi est lui aussi ému : " Je ferai tout pour que Périgueux redevienne la ville que j'aime, la ville qu'ils (ndlr : les électeurs) aiment ". La gauche à la tête de Périgueux n'aura été qu'une parenthèse.

Le retour de Garrigue à Bergerac

Daniel Garrigue reprend Bergerac, 6 ans après sa défaite. Le divers droite l'emporte face au maire socialiste sortant Dominique Rousseau avec 46% des voix contre 41 à son adversaire. "Je prends acte, c'est particulièrement difficile. Je suis abasourdi", a témoigné Dominique Rousseau, sur l'antenne de France Bleu Périgord. Le front national obtient pour la première fois des conseillers municipaux en Dordogne. La liste conduite par Robert Dubois obtient 12% des voix.

Le fief de Bernard Cazeau tombe

La campagne du second tour a été particulièrement tendue à Ribérac. La participation a bondi de 6 points pour atteindre 79,37%. Les électeurs se sont mobilisés pour faire gagner l'UMP Patrice Favard face au maire socialiste sortant Rémy Terrienne : 52,75% contre 47,25%. 118 voix séparent les deux hommes. Rémy Terrienne avait remplacé Bernard Cazeau en 2001, le président du conseil général de Dordogne tenait la ville depuis les années 70. Le sénateur a réagi durement sur France Bleu Périgord : "Il y a eu une absence de campagne de Rémy Terrienne. Il s'est trop reposé sur ses résultats".

La gauche perd d'autres communes

Le Bugue passe de gauche à droite. Gérard Labrousse, conseiller général socialiste, est battu par Jean Montoriol, soutenu par l'UMP. Jean Montoriol l'emporte avec 57,79% des voix.A La Douze, l'UMP Vincent Lacoste gagne avec 47,43% face au maire sortant Jean-Claude Vibien (26,43%) et à Corinne Bouchet Ferreira (26,15%). Victoire à Sourzac de Philippe Perlumière (57,25%) face à Gilbert Malara (42,75%). A Agonac, le PS sauve l'honneur. Christelle Boucaud l'emporte avec 52,99% contre Michel Rongiéras (25,05%) et Marie-Christine Jervaise (21,96%).Scénario inédit à Saint-Front-de-Pradoux : les listes de Pierre-André Crouzille (DVG) et Serge Olivier sont à égalité. C'est Pierre-André Crouzille qui gagne au bénéfice de l'âge. Jean-Marc Barradis et Henri Crabanac sont loin derrière.A Bassillac, victoire du DVG Michel Beylot avec 44,83% contre 35,33% au divers droite David Godart et 19,83% à la divers gauche Marie-Claude Varaillas.

> Retrouvez tous les résultats sur notre carte interactive