Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Charleville-Mézières : la liste PC-PS-Génération.s est prête

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les élections municipales ont lieu dans 4 mois. A Charleville-Mézières, une première liste est bouclée. « Une ville pour tous » réunit le Parti communiste, le parti socialiste et le mouvement fondé par Benoit Hamon Génération.s.

À Charleville-Mézières, la liste "Une ville pour tous" réunit le PS, le PC et Génération.s
À Charleville-Mézières, la liste "Une ville pour tous" réunit le PS, le PC et Génération.s - Une ville pour tous

Charleville-Mézières, France

À Charleville-Mézières, le Parti communiste, le Parti socialiste et le mouvement Génération.s, fondé par Benoît Hamon, ont présenté leur liste commune pour les élections municipales de mars 2020. La liste « Une ville pour tous » est conduite par le conseiller municipal d'opposition communiste Sylvain Dalla-Rosa. Anne Papier (Génération.s) et Damien Lerouge (Parti socialiste) occupent respectivement les deuxième et troisième positions.  

Ce sera dur, mais c'est possible » - Philipe Pailla, président du comité de soutien à la liste « Une ville pour tous »

La liste comprend aussi des syndicalistes CGT, des citoyens qui ont participé au mouvement des Gilets jaunes, des représentants du monde associatif... Philippe Pailla, l'ancien maire socialiste de Charleville-Mézières et conseiller municipal d'opposition ne se représente pas. Il préside le comité de soutien.  

« Une ville pour tous »

Si la gauche a choisi pour nom «Une ville pour tous », c'est qu'elle estime qu'elle ne l'est pas encore. Les politiques municipales délaissent les quartiers aux yeux de la tête de liste Sylvain Dalla-Rosa. « Les quartiers populaires sont délaissés. Le Festival mondial des théâtres de marionnettes en était un exemple flagrant. Il y a eu très peu de spectacles décentralisés. Tout était concentré entre Mézières et Charleville », déplore l'élu communiste.  

Pour décloisonner la ville, la liste de gauche compte aussi sur l'une de ses propositions-phares : la gratuité des transports en commun. « Ça permet aux gens de faire des économies mais cela attaque aussi le tout-voiture », plaide Anne Papier, numéro 2 de la liste.

Les candidats « Une ville pour tous » promettent aussi d'améliorer les services municipaux rendus à la population dont ils estiment qu'ils se sont dégradés. En particulier sur la collecte des déchets et les accueils de loisirs.  

Parmi les autres propositions : l'installation d'exploitations agricoles sur les friches industrielles, l'amélioration des habitats vétustes et un budget municipal participatif, élaboré avec les habitants.  

Sans les Verts, sans la France insoumise

Seuls 39 noms figurent pour l'instant sur la liste. Les quatre autres places sont délibérément laissées vacantes jusqu'au mois de janvier pour laisser la porte ouverte aux autres formations de gauche. La France Insoumise a décliné l'invitation. Le parti Europe Ecologie les Verts a annoncé qu'il présenterait une candidature autonome.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu