Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à La Ravoire : une bataille de succession

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La Ravoire, en périphérie de Chambery, c'est deux maires en 64 ans. Et pendant cette période ce village est devenue une petite ville de plus de 9.000 habitants aujourd'hui. Ces prochaines élections municipales devraient marquer le début d'une nouvelle ère.

Le centre-ville de la Ravoire (Savoie) le mercredi 26 février 2020
Le centre-ville de la Ravoire (Savoie) le mercredi 26 février 2020 © Radio France

La Ravoire, c'est deux maires en 64 ans. Jean Blanc jusqu'en 2001 et Patrick Mignola jusqu'en 2017. Ces dix dernières années, la commune a gagné plus de 1000 habitants et s'approche des 10 000 habitants.

C'est la guerre" - Un habitant

Reportage sur les élections municipales à la Ravoire (Savoie)

Une élection pas jouée d'avance, la Ravoire n'a plus l'habitude. Et ce n'est pas pour déplaire à cet habitant de longue date : "C'est la guerre. Il y a plusieurs candidats. C'est bien, il faut un peu de compétition." 

Au cœur de cette bataille pour le siège de la mairie, un duel entre les héritiers de Patrick Mignola, dans une ambiance plutôt tendue. D'un coté le maire actuel Frédéric Bret, chef d'entreprise de 47 ans. Il se présente comme le successeur légitime : "J'ai été élu en 2017. Naturellement, après Patrick Mignola, ça déclenche d'autres envies. C'est calife à la place du calife. Elu depuis 2008, adjoint de Patrick Mignola jusqu'à son départ. L'idée, c'est de prolonger notre action."

Alexandre Gennaro (g), candidat à la mairie de la Ravoire
Alexandre Gennaro (g), candidat à la mairie de la Ravoire © Radio France

Face à lui , Alexandre Gennaro, chef d'entreprise lui aussi. En désaccord avec le maire, il a quitté avec fracas ses fonctions d'adjoint à la Jeunesse à l'automne dernier Le candidat de 40 ans se revendique désormais comme le seul véritable héritier : "Ça fait deux mandats que je suis élu. Et aujourd'hui je souhaite proposer un autre projet pour les Ravoiriens, plus conforme à ce qu'on avait l'habitude d'avoir ici ces quarante dernières années." Et cela ne va pas apaiser la guerre de succession. Patrick Mignola a désigné son candidat préféré dix jours avant le premier tour. Le député Modem votera Alexandre Gennaro.

Quelle urbanisation ?

En toile de fond de cette bataille de succession, une campagne pendant laquelle il va beaucoup être question d'urbanisation.  Et notamment du nouveau centre-ville et ses grands immeubles flambant neufs. Le maire sortant est bien décidé à défendre la politique d'urbanisation débutée sous l'ère Mignola. Son opposant a choisi de l'attaquer en particulier sur le thème du centre ville.

Une troisième liste en embuscade

Et en embuscade, il y a un troisième prétendant. La liste rassemblant la gauche et les écologistes. "C'est vrai qu'il y a eu deux grandes figures à la Ravoire ces quarante dernières années, aujourd'hui la succesion est ouverte". Viviane Coquillaux qui veut notamment de réduire la bétonisation du centre-ville et le rythme des constructions. En 2014, sa liste avait obtenu 33 % des voix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess