Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : La République en Marche désigne Anthony Brottier comme candidat à Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou

Anthony Brottier est le candidat de la République en Marche pour les élections municipales de mars prochain. Il a été désigné dans la soirée par la commission d'investiture du parti pour faire face à Alain Claeys. Anthony Brottier a 34 ans.

Anthony Brottier est le candidat de la République en Marche pour les municipales à Poitiers.
Anthony Brottier est le candidat de la République en Marche pour les municipales à Poitiers. - Anthony Brottier

Poitiers, France

Anthony Brottier a donc été désigné dans la soirée comme candidat du parti présidentiel pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Il est le responsable élections pour La République en Marche dans la Vienne. Son nom vous dit peut-être quelque chose, car son père est Philippe Brottier, le maire de Fontaine-le-Comte, la commune située juste au Sud de Poitiers, et le vice-président de Grand Poitiers. Le candidat est le deuxième d'une fratrie de six.

Mais comme la plupart des marcheurs, ce n'est pas cet héritage qu'Anthony Brottier met en avant pour partir au combat face à Alain Claeys.  Dans le communiqué envoyé dans la soirée par LREM, il est présenté comme un membre de la société civile.  Il est d'ailleurs directeur régional d’un OPCA, une structure associative qui collecte les contributions des entreprises pour la formation professionnelle des salariés. S'il on en croit son CV en ligne, il a aussi dirigé un Ephad et travaillé pour le CNED. 

Mais déjà cette investiture divise à Poitiers.  Marie Brégeon, son adversaire, estime dans un courrier qui nous est parvenu cette nuit que sa candidature et ses arguments n'ont pas été pris en compte.

Choix de la station

France Bleu