Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : la République en Marche soutient deux premiers candidats dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

C'est une information France Bleu Orléans : le comité politique de LREM et du Modem dans le Loiret décide de soutenir Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet (ex LR), et Nicolas Bonneau, maire de la Chapelle-Saint-Mesmin (ex PS). Tous deux sont candidats à leur succession lors des municipales 2020.

Les bureaux de La République En Marche, à Paris
Les bureaux de La République En Marche, à Paris © Maxppp -

Les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 se préparent à La République en Marche. Dans le Loiret, le comité politique départemental de LREM et du Modem a officiellement décidé lundi soir d'investir deux candidats. Il s'agit de Nicolas Bonneau, maire de la Chapelle-Saint-Mesmin et de Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet, tous deux candidats à leur propre succession.

Un ex socialiste et un ex LR

Nicolas Bonneau avait été élu sous l'étiquette PS en 2014 et a quitté le parti socialiste début 2017, refusant de soutenir le candidat vainqueur de la primaire de la gauche, Benoît Hamon, après avoir soutenu Manuel Valls. Il n'est pas adhérent de LREM aujourd'hui.

Nicolas Bonneau, maire de la Chapelle Saint-Mesmin (en 2018)
Nicolas Bonneau, maire de la Chapelle Saint-Mesmin (en 2018) © Radio France -

C'est le cas également de Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet et vice-président d'Orléans Métropole. Après avoir soutenu Alain Juppé lors de la primaire de 2016, il a quitté les Républicains. Devenu maire en cours de mandat en 2015, en remplacement d'Hugues Saury, devenu alors président du Département du Loiret, Matthieu Schlesinger n'a jamais jusque-là apporté publiquement son soutien à Emmanuel Macron, y compris lors de la campagne des élections européennes en mai 2019 (la liste LREM a alors obtenu 34,77% des voix à Olivet).

Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet 'en 2016)
Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet 'en 2016) © Radio France - Stéphane Barbereau

On partage les mêmes valeurs

"Ces deux maires correspondent à nos valeurs, on travaille déjà très bien avec eux, il nous paraissait logique de les soutenir pour les prochaines municipales", explique Jihanne Chelly, référente départementale de LREM dans le Loiret interrogée par France Bleu Orléans. Olivet et La Chapelle-Saint-Mesmin étant des villes de plus de 10.000 habitants, cette décision doit désormais être validée par la CNI, la commission nationale d'investiture, du parti. "Cela sera une formalité", assure une source à LREM, sans qu'on le sache à quelle date cela interviendra.

Ces maires avaient demandé l'investiture LREM/Modem en adressant un dossier de candidature, comprenant un CV et une note programmatique, indique-t-on à la République en Marche. Cette alliance avec des maires sortants, non encartés LREM, signifie qu'un certain nombre d'adhérents de la République en Marche et/ou du Modem figureront sur leurs listes lors des élections municipales en 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess