Politique

Municipales : large victoire d'Hidalgo à Paris et de Gaudin à Marseille, Aubry réélue, retour de la droite à Toulouse

Par Julie Guesdon, France Bleu dimanche 30 mars 2014 à 21:49 Mis à jour le dimanche 30 mars 2014 à 23:43

Anne Hidalgo, candidate socialiste à Paris
Anne Hidalgo, candidate socialiste à Paris © Maxppp

Fin du suspense dimanche soir pour les grandes villes françaises. Si le PS reste campé sur ses terres à Lille et Paris, plusieurs villes historiquement détenues par la gauche ont basculé à droite. L'UMP conserve Marseille, loin devant le candidat socialiste Mennucci. Tour d'horizon.

A Paris, "victoire éclatante" pour Hidalgo

Les résultats définitifs ne sont pas encore connus mais les estimations donnent Anne Hidalgo largement gagnante ce dimanche soir, à 9 points d'écart avec Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon Ifop/Sas pour I> Télé, la dauphine du socialiste Bertrand Delanoë remporterait 54,5% des suffrages. Sur Twitter, le porte-parole de la candidate socialiste, Bruno Julliard, a annoncé "la grande victoire d'Anne Hidalgo ce soir". Les listes favorables à Anne Hidalgo emporteraient de 93 à 96 sièges au Conseil de Paris, contre 65 à 70 pour celles de Nathalie Kosciusko-Morizet, soit une perte sèche de 10 sièges pour la gauche.

La victoire est d'autant plus amère pour sa rivale que NKM a été devancée dans le XIVe arrondissement par la candidate divers-gauches Carine Petit. Selon les estimations de Ipsos/Steria pour France Télévisions, Le Monde, Le Point, LCP/Public Sénat et Radio France, celle-ci l'emporte avec 53% des voix contre la liste UMP-UDI-MoDem de NKM.

A Marseille, Gaudin largement devant Mennucci

Le socialiste Patrick Mennucci s'est incliné à Marseille ce dimanche, loin derrière l'UMP Jean-Claude Gaudin. Battu jusque dans son secteur, Patrick Mennucci offre au maire sortant son quatrième mandat. Selon Ipsos/Steria, avec 42,6% des voix, Jean-Claude Gaudin remporterait 62 sièges. La liste FN de Stéphane Ravier, devançant de peu celle de Patrick Mennucci, pourrait remporter 20 sièges. Les socialistes ne récolteraient que 19 sièges.

Un troisième mandat pour Martine Aubry à Lille

Il n'y a pas eu de grande surprise à Lille où la maire PS Martine Aubry a été réélue avec 52,06% des suffrages. En triangulaire avec un candidat UMP-UDI et un candidat FN, la maire sortante distance respectivement ces derniers de plus de 22 et 33 points (29,72% des voix pour Jean-René Lecerf et 18,23% pour Eric Dillies). S'il reste élevé, le taux d'abstention du second tour se situe à 51,36% des électeurs inscrits, contre 52,56% au premier tour. 

Gérard Collomb réélu à Lyon

Le socialiste Gérard Collomb limite la casse à Lyon. Réélu avec 6 arrondissements sur 9, le maire sortant a perdu le 1er arrondissement, remporté par la maire sortante Nathalie Perrin-Gilbert, une dissidente exclue du PS qui se présentait avec le Front de Gauche. Avec des résultats plus mitigés en périphérie lyonnaise, Gérard Collomb se retrouve en difficulté pour la présidence de la communauté urbaine du Grand Lyon.

Lutte acharnée entre Keller et Ries à Strasbourg

A Strasbourg, le socialiste Roland Ries l'a emporté de peux. Devançant très légèrement la liste UMP-MoDem-UDI de Fabienne Keller avec 46,96% des suffrages, contre 45,03%, la liste PS-EELV se place en première position. Avec 8,01% des voix, le frontiste Jean-Luc Schaffhauser arrive bon dernier.

L'UMP Moudenc retrouve la ville rose

L'ancien maire de Toulouse a récupéré son fief. L'UMP Jean-Louis Moudenc l'a emporté de justesse ce dimanche face au maire sortant, le socialiste Pierre Cohen. Selon les estimations de Ipsos/Steria, la liste UMP-MoDem-UDI de Moudenc obtient entre 51 et 51,5% des voix contre 48,5% à 49% pour la liste de Cohen.

L'écologiste Eric Piolle emporte Grenoble

Autre perte pour le PS : Grenoble. Selon Ipsos/Steria, la liste EELV-Parti de gauche menée par Eric Piolle arrache la ville des mains des socialistes avec 39,6% des suffrages. Le dauphin du maire sortant, Jérôme Safar, n'arrive qu'en seconde position avec 28,6% des voix. L'UMP Matthieu Chalussy obtient 23,6% des voix et la candidate FN Mireille d'Ornano récolte 8,2% des voix.

Pour la première fois, un nationaliste à Bastia

Première pour la Corse avec la victoire à Bastia de Gilles Simeoni face au candidat divers gauche Jean Zuccarelli. Le nationaliste l'emporte face au fils du maire sortant à une large majorité avec 55,4% des suffrages. C'est la première fois qu'un nationaliste est élu dans une grande ville corse, grâce à sa liste d'alliance avec un élu de gauche et le candidat UMP-UDI arrivés respectivement 3e et 4e au premier tour.

A lire aussi : [Le FN emporte une dizaine de villes, le PS laminé]( pour France Télévisions, Le Monde, Le Point, LCP/Public Sénat et Radio France).

> Cliquez sur l'image pour retrouver les résultats des municipales :

municipales bandeau résultats - Radio France
municipales bandeau résultats © Radio France

Partager sur :