Politique

Municipales : le débat des candidats à Cannes

Par Isabelle Lassalle et Laure Debeaulieu, France Bleu Azur mardi 4 mars 2014 à 10:25 Mis à jour le mardi 4 mars 2014 à 20:31

Municipales : le débat des candidats à Cannes (4)
Municipales : le débat des candidats à Cannes (4) © Aubert Naturel / Radio France

Ce mardi 4 mars, débat des candidats en direct et en public de 19h à 20h au Théâtre La Licorne, 25 avenue Francis Tonner, à Cannes La Bocca. France Bleu Azur et Nice-Matin recevront David Lisnard, Philippe Tabarot, Catherine Dorten, Anne Majri, Dominique Henrot et Jean-Pierre Villon.

Autour de la table, Laure Debeaulieu et David Di Giacomo de France Bleu Azur et Olivier Biscaye de Nice-Matin interrogent six candidats à la mairie de Cannes : David Lisnard (UMP), Philippe Tabarot (UMP), Catherine Dorten (FN), Anne Majri (PS, EELV et MRC), Dominique Henrot (FdG) et Jean-Pierre Villon (écologiste indépendant).

Bataille fratricide à l'UMP

A Cannes, bien qu'il y ait six candidats dans la course, la campagne pour les élections municipales ressemble à un bras de fer UMP / UMP. C'est celui des deux frères ennemis : Lisnard / Tabarot.

Une sorte de remake de la bataille Fillon / Copé à l'échelle Cannoise. Pour la capitale mondiale du cinéma, cela fait partie du patrimoine. Une image de la campagne que les quatre autres candidats trouveront sans doute réductrice, mais elle s'est imposée dès le 10 octobre dernier, quand l'UMP n'a investi aucune des deux prétendants.

A 75 ans, le maire sortant Bernard Brochand laisse sa place après deux mandats et adoube son poulain, premier adjoint et président du palais des festivals de la ville, le filloniste David Lisnard . La quarantaine, dynamique, ce marathonien fait campagne notamment en multipliant les apéros de chez l'habitant. Les réunions en appartement sont très en vogue et il y rencontre une trentaine de personnes tous les soirs.

Philippe Tabarot , le copéiste, a de bons appuis notamment celui indéfectible de sa soeur Michèle, députée maire de la ville voisine du Cannet et bras droit de Jean-François Copé . Enfant de la politique cannoise, très bien implanté, il préfère la campagne à l'ancienne et serrer des mains sur les boulodromes ou les marchés. Il était déjà candidat en 2008.

Au menu du débat de ce soir, les questions de sécurité à Cannes avec une délinquance en baisse et une vidéo protection très développée, les transports en commun et la ligne de bus en site propre, le logement et les impôts.

> A SUIVRE : Le prochain débat aura lieu à Menton, le mercredi 5 mars de 19h à 20h.