Politique

Municipales : le débat des candidats à Grasse

Par Isabelle Lassalle, Pauline Ben Ali et Laure Debeaulieu, France Bleu Azur jeudi 20 février 2014 à 11:43 Mis à jour le jeudi 20 février 2014 à 20:21

Municipales : le débat des candidats à Grasse (7)
Municipales : le débat des candidats à Grasse (7) © Pauline Benali / Radio France

Quatrième débat en direct et en public, ce jeudi 20 février de 19h à 20h au Théâtre de Grasse, 2 avenue Maximin Isnard. Quatre candidats, Jérôme Viaud, Jean-Marc Degioanni, Philippe-Emmanuel De Fontmichel et Stéphane Cassarini, ont répondu à l'invitation de France Bleu Azur et Nice-Matin. Revivez le débat.

Autour de la table, Laure Debeaulieu et Laurent Vareille de France Bleu Azur et Olivier Biscaye de Nice-Matin interrogent quatre candidats à la mairie de Grasse : Jérôme Viaud (UMP), Jean-Marc Degioanni (RBM-FN), Philippe-Emmanuel De Fontmichel (indépendant) et Stéphane Cassarini (SE). Le communiste Paul Euziére , candidat pour la gauche rassemblée, a décliné l’invitation pour cause de Conseil municipal.

Grasse compte un peu plus de 50 000 habitants. Le maire UMP sortant, Jean-Pierre Leleux , n'a pas souhaité brigué un 4e mandat. Elu depuis 19 ans, il a préféré passer la main à son poulain, Jérôme Viaud, 36 ans, l'un des plus jeunes conseillers généraux du département.

Jérome Viaud a donc l’investiture de l'UMP mais devra affronter d’autres candidats de droite. Philippe-Emmanuel de Fontmichel est le fils de l'ancien maire de Grasse, sèchement battu par Jean-Pïerre Leleux en 1995. Il y aurait-il à Grasse comme un parfum de revanche ? Le candidat Fontmichel, trentenaire et très ancré dans sa ville, s'en défend. Il se présente comme indépendant, bien qu’à droite, de cœur et de tradition. Autre candidat sans étiquette et également à droite, Stéphane Cassarini , 35 ans, professeur de collège.

A Grasse, pour la première fois, la gauche est rassemblée. PS, EELV et Front de Gauche partent groupés derrière le communiste Paul Euziére , 61 ans. Enfin, le candidat du Front national, Jean-Marc Degioanni , fait campagne sur les fondamentaux du Front à savoir l’immigration et la délinquance. C’est la première élection municipale à Grasse avec un candidat frontiste. Le même Jean-Marc Degioanni était arrivé en 3e position aux législatives de 2012 avec 21% des voix.

Réécoutez l'intégralité du débat :

Municipales 2014. Débat à Grasse

> A SUIVRE : Le prochain débat aura lieu à La Trinité, le mardi 25 février de 19h à 20h.