Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : le maire d'Orléans lance (déjà) sa campagne électorale

-
Par , France Bleu Orléans

Olivier Carré, maire d'Orléans, lance sa campagne ce samedi, dans le cadre des élections municipales de mars 2020. Désormais soutenu officiellement par La République En Marche, l'ex élu LR estime qu'il n'y a pas de temps à perdre.

Olivier Carré, en meeting avec LREM et le Modem, en mai dernier à La Chapelle-Saint-Mesmin, près d'Orléans, avec Edouard Philippe (entre autres).
Olivier Carré, en meeting avec LREM et le Modem, en mai dernier à La Chapelle-Saint-Mesmin, près d'Orléans, avec Edouard Philippe (entre autres). © Radio France - Antoine Denéchère

Orléans, France

Olivier Carré lance sa campagne électorale ce samedi 12 octobre. Le maire d'Orléans, qui avait fait savoir dès septembre 2018 qu'il serait candidat en mars 2020, organise son premier événement de campagne, moins d'un mois après avoir reçu le soutien officiel de La République En Marche pour ce scrutin. 

Une réunion "privée"

Alors, il ne s'agit pas d'une réunion publique, mais d'une réunion de travail sur invitation et inscription, organisée salle Albert-Camus à Orléans samedi après-midi. "On va commencer à travailler sur le projet. Et puis, c'est aussi l'occasion de faire connaissance, avec les militants En Marche qui ont travaillé sur des thématiques", explique Olivier Carré. "Il y a pu y avoir du scepticisme au départ [sur le soutien à Olivier Carré] mais honnêtement, ça se passe bien entre nous, entre son équipe et la nôtre, et plus ça va, plus on se rend compte que nous sommes complémentaires", abonde-t-on à LREM. 

Présence attendue de plusieurs élus LR

En tout cas, Olivier Geffroy, adjoint à la Sécurité à la Ville d'Orléans, sera présent aux côtés d'Olivier Carré ce samedi pour cette première réunion. Cela n'a rien d'anodin puisque il est aussi président du parti Les Républicains dans le Loiret. La députée LREM Stéphanie Rist, qui a annoncé sur France Bleu Orléans qu'elle figurerait sur sa liste, participera également à une partie de la réunion. En revanche, l'autre députée orléanaise, Caroline Janvier (LREM), sera absente, son entourage ayant fait savoir qu'elle se met "en retrait" de la campagne "à ce stade".

Présents également : la première adjointe (LR) Muriel Sauvegrain ou Mathieu Langlois, autre adjoint, mais aussi Loïc Rousse, de la République en Marche, animateur du collectif "Orléans c'est vous" qui travaille sur les municipales à Orléans depuis un an. "On table sur _une centaine de participants_", explique un marcheur.

Pas d'accélération de la campagne

Y-a-t-il une accélération de la campagne, alors que la plupart des autres têtes de listes ne sont toujours pas connues ? "Non", répond le maire d'Orléans, "l'élection, c'est dans cinq mois. Si on veut travailler sérieusement et vraiment tenir compte de tous les avis pour élaborer un programme au service des orléanais, cinq mois, ce n'est pas trop !" Le calendrier est le suivant pour celui qui se définit comme "le maire sortant, mais pas entrant" (référence au passage de témoin en cours de mandat avec Serge Grouard, en 2015) : annonce de la liste complète mi-janvier 2020, puis du programme en février, avant les élections les 15 et 22 mars. 

En tout cas, en organisant cette réunion dès maintenant, le maire d'Orléans envoie le message qu'il est en ordre de bataille pour la campagne (et pas isolé), au moment où il subit de vivres critiques et fait face à une division de la majorité municipale.

La liste écolo officiellement lancée également

Hasard du calendrier : l'écologiste Jean-Philippe Grand, élu d'opposition, lance sa campagne ce samedi : officiellement candidat, il va publiquement présenter six premières propositions depuis le Bateau-Lavoir, sur le quai du Châtelet. Philippe Rabier, à la tête d'une future liste citoyenne, organise, lui, samedi après-midi, une action "porteur de parole" sur le parvis de Place d'Arc sur le thème du réchauffement climatique

Lors des dernières élections municipales, celles de 2014, le maire sortant Serge Grouard (alors soutenu par Olivier Carré) avait lancé sa campagne bien plus tard.  Le samedi 7 décembre 2013, à l'occasion d'une réunion de quartier à Saint-Marceau, Serge Grouard avait annoncé qu'il était candidat à sa réélection. Une opération bien préparée, puisque dans la foulée, le week-end même, une lettre aux orléanais était distribuée dans les boîtes aux lettres à 70.000 exemplaires par les militants.

Choix de la station

France Bleu