Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : le maire de Bassens tirera sa révérence en mars prochain

-
Par , France Bleu Gironde

Le maire de Bassens, Jean-Pierre Turon, a annoncé qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat aux prochaines élections municipales. Élu conseiller en 1977, puis maire en 2001, l'édile socialiste a consacré plus de 40 ans de sa vie à sa commune.

Maire depuis 2001, Jean-Pierre Turon ne briguera pas un quatrième mandat.
Maire depuis 2001, Jean-Pierre Turon ne briguera pas un quatrième mandat. © Radio France - Alexandra Sirgant

Bassens, France

Il l'a annoncé en début d'année dernière, le maire de Bassens ne se présentera pas aux élections municipales de mars prochain. Âgé de 77 ans et doté de 43 ans d'expérience municipale, Jean-Pierre Turon estime qu'il est l'heure pour lui de laisser la place aux plus jeunes. 

"Ce qui ne veut pas dire ne pas continuer à s'occuper de la commune , s'empresse-t-il de préciser, mais, d'une autre façon ". L'édile compte s'engager dans les structures associatives locales et travailler sur une meilleure connaissance de l'histoire de la commune, tout en gardant un œil attentif sur la mairie. 

Pour Jean-Pierre Turon, maire de Bassens, l'heure est venue de laisser la place à d'autres générations "plus adeptes aux nouvelles technologies"

Élu au conseil municipal en 1977, l'ancien enseignant d'histoire-géographie deviendra ensuite maire adjoint, puis premier adjoint, avant d'être élu maire en 2001

Pour Nicole, une résidente d'origine espagnole arrivée à Bassens il y a plus de trente ans, "le maire a complètement transformé la ville". En pensant au départ de celui qu'elle croise tous les dimanche matin au marché, elle ne peut s'empêcher de lâcher une petite larme. "Des gens émus de son départ, comme moi, il y en a beaucoup" souligne-t-elle. Un maire "proche de ses habitants" selon Sarah, habitante de la commune depuis 2008. "Mais il faut qu'il passe le relais maintenant".

28 % des maires ont déclaré ne pas se représenter en 2020

Selon une enquête Cevipof-Association des maires de France parue le 14 novembre dernier, moins d'un maire sur deux souhaite se représenter aux prochaines élections municipales. Si certains édiles se disent encore indécis, 28% d'entre eux préfèrent passer la main.  En 2014, Jean-Pierre Turon avait déjà hésité a renoncer à un nouveau mandat, mais "l'avis de tempête" sur les collectivités locales lui en avait empêché. 

"La baisse des dotations, la nouvelle répartition des compétences et la recherche de minorer le rôle des maires et des communes", tant de raisons qui ont fait que le maire a préféré "mener le navire" pendant encore six ans. "Aujourd'hui, malgré la tourmente, le navire est en bon état et peut affronter les défis de l'avenir" souligne l'élu socialiste. Son actuel conseiller aux affaires numériques et au développement durable, Alexandre Rubio, a été désigné pour assurer "la relève", sous réserve que les électeurs valident le choix du maire sortant en mars prochain. 

Il affrontera Alex Jeanneteau, chef de l'opposition municipale depuis 2014, unique autre candidat déclaré pour le moment. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu