Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Municipales : le maire de Neunkirchen-lès-Bouzonville "dégoûté" par l'absence de candidats

Par

Comme en 2014, la commune de Moselle et ses 345 habitants n'a aucun candidat pour les élections municipales. Une situation que déplore le maire actuel, qui a publié un texte sur la page Facebook de la commune.

La mairie de Neunkirchen-lès-Bouzonville La mairie de Neunkirchen-lès-Bouzonville
La mairie de Neunkirchen-lès-Bouzonville © Radio France - Romain Dézèque

"Je suis dégoûté !" Roland Lanfrit a exprimé sa colère sur la page Facebook de sa commune. "Comme en 2014, nous allons à nouveau défrayer la chronique" écrit-il. À l'époque, la délégation mise en place par la préfecture l'avait convaincu de repartir pour un mandat. Mais cette fois, il dit stop. S'en prenant au passage "aux donneurs de leçon [...] qui n'ont pas le courage de s'engager". 

Publicité
Logo France Bleu

Comme deux autres communes proches, Brettnach et Berviller-en-Moselle, Neunkirchen-lès-Bouzonville n'a aucun candidat pour les prochaines élections municipales. "Par manque de courage" dit une habitante, mais aussi peut-être par peur des ennuis. "Quand vous avez des conflits de voisinage, vous prenez position pour l'un ou pour l'autre, vous avez toute la famille de l'un qui est en bisbille avec vous, explique André... c'est peut-être trop d'emmerdes. Et puis il y a quand même des connaissances à avoir. À mon âge, à 70 ans, il aurait fallu commencer plus tôt..."

Ces maires là, ils sont tout seul

L'ancien maire de Bouzonville Gilbert Philipp avait été nommé en 2014 pour organiser de nouvelles élections à Neunkirchen. Il comprend cette désaffection : "Quand on est maire, il faut faire beaucoup de sacrifices, notamment par rapport à la famille. Il faut aussi se dire qu'une petite commune est moins équipée - techniquement et administrativement - qu'une commune comme Bouzonville. Ces maires là, ils se retrouvent presque tout seul. Ils sont sollicités pour tout et n'importe quoi__. Il y a toujours plus de réformes qu'il faut appliquer et en plus, ces fameuses dotations qui se réduisent d'années en années. L'argent, c'est le nerf de la guerre. Parce que gérer une commune avec un budget minime, ce n'est pas intéressant, vous n'arrivez à rien et vous ne parvenez pas à concrétiser grand-chose."

À Neunkirchen, Clément, 80 ans, fait aussi ce constat : "Il y a plus de responsabilités, les gens ont moins le temps qu'autrefois. Il y a 40 ou 50 ans, il y avait deux listes, c'était la bagarre ! Et maintenant, on ne trouve plus assez de personnes... Il y aura un problème pour le village si on n'a plus de maire. Je ne sais pas à qui on sera rattaché mais ça m'inquiète. Si c'est une autre commune, ils ne connaîtront pas les difficultés qu'on a ici..."

C'est une éventualité prévue par le code général des collectivités territoriales à conditions qu'aucun candidat ne se présente pour le second tour, et que personne ne se présente lors des nouvelles élections qui doivent s'organiser sous les 3 prochains mois.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu