Politique

Municipales : les principaux résultats en Dordogne

Par Nacime Rahoui, France Bleu Périgord dimanche 23 mars 2014 à 19:43

Soirée électorale passionnante sur France Bleu Périgord
Soirée électorale passionnante sur France Bleu Périgord © Radio France

Michel Moyrand contraint à un second tour face à Antoine Audi à Périgueux, la possibilité d'une quadrangulaire à Bergerac, des communes qui basculent, des réélections plus ou moins faciles et une grosse surprise à Saint-Astier... Retour sur une soirée électorale passionnante sur France Bleu Périgord.

Les deux grosses villes : Périgueux et Bergerac A Périgueux, pas de victoire dès le premier tour pour le maire socialiste sortant Michel Moyrand. Avec 46,62% des voix, il arrive tout de même en tête devant l'UMP Antoine Audi (39,53%) et le candidat divers droite Jean-Paul Daudou (13,85%). Dimanche prochain, on aura droit à un duel dans la ville-préfecture. Le troisième homme, Jean-Paul Daudou, a décidé de ne pas se maintenir au deuxième tour, et a appelé à voter "contre Michel Moyrand ".

Du côté de Bergerac, on pourrait assister à une quadrangulaire, avec le socialiste Dominique Rousseau (en tête au premier tour avec 34,41%des voix), le divers droite Daniel Garrigue (30%), le Front National Robert Dubois (17,52%) et l'UMP Carmel Fontana (11,09%). L'écologiste Lionel Frel, avec 6,98%, est éliminé. On attend encore de savoir ce que va faire Carmel Fontana. Il est en position de se maintenir mais pourrait décider de se retirer au profit de Daniel Garrigue. Pour la première fois en Dordogne, le Front National se qualifie pour le second tour d'une élection municipale.

La surprise : Saint-Astier A Saint-Astier, c'est la candidate UMP Elisabeth Marty qui crée la sensation. Elle devance le Maire sortant socialiste Jacques Monmarson de 116 voix. Jacques Monmarson, presque 70 ans, était à la tête de la commune depuis 37 ans et briguait un septième mandat. Pour celui qui est aussi conseiller général, cette défaite est une "énorme surprise " et "elle n'est pas méritée ".

Les communes qui basculent Parmi les communes qui passent de droite à gauche, on peut citer Excideuil, Nontron et Thiviers. A Excideuil, la candidate PS Annie Sedan devance Claude Bossavy avec 54,92% des voix. A Nontron, le socialiste Pascal Bourdeau l'emporte avec 50,31% des suffrages devant Alain Poinet et Thierry Dutheil. Et à Thiviers, le candidat PS Michel Villepontoux gagne avec 52,81% contre Michel Jaccou.

Mussidan, elle, bascule à droite. Stéphane Triquart devance Philippe Flamant avec 59,52% des exprimés.

Ailleurs en Dordogne A Ribérac, les trois candidats sont en lice pour un second tour. Le candidat de gauche Rémy Terrienne arrive en tête avec 44,05% des voix, devant le candidat de droite Patrice Favard (42,81%) et le divers droite Bruno Larebière (13,14%). Ce dernier ne sait pas encore s'il va se maintenir. Soit un des deux candidats reprend ses idées et il se désiste en sa faveur, soit il ne trouve pas d'allié et décide d'y aller seul.

Du côté des réélections, on peut citer Montignac, Sarlat et Coulounieix-Chamiers. A Montignac, le candidat de droite, Laurent Mathieu, est reconduit assez facilement avec 56,49% des voix face à Christian Teillac qui avait pourtant réussi l'union de la gauche. A Sarlat, c'est sans surprise que Jean-Jacques De Peretti est réélu dès le premier tour, avec 53,12% des suffrages, devant Romain Bondonneau, Anick Le Goff et Frédéric Inizan. Enfin, réélection plus compliquée que prévu pour Jean-Pierre Roussarie à Coulounieix-Chamiers. Il l'emporte avec 52,34% des suffrages exprimés.