Politique

Municipales : les résultats en PACA et en Languedoc-Roussillon

Par Isabelle Lassalle et Anne Jocteur Monrozier, France Bleu Azur, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Provence, France Bleu Roussillon et France Bleu Vaucluse dimanche 30 mars 2014 à 18:00 Mis à jour le lundi 31 mars 2014 à 10:50

Les résultats des élections municipales 2014 dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Var, le Gard et la Lozère, l'Hérault, les Pyrénées-Orientales et le Vaucluse.

Le 2nd tour dans les Alpes-Maritimes Le 2nd tour dans les Bouches-du-Rhône Le 2nd tour dans le Gard et la Lozère Le 2nd tour dans l'Hérault Le 2nd tour dans les Pyrénées-Orientales Le 2nd tour dans le Var Le 2nd tour en Vaucluse

L'extrême droite décroche sept villes et un secteur marseillais

A Fréjus (Var) et Béziers (Hérault) où les listes de David Rachline et  Robert Ménard avaient dépassé les 40% des voix au premier tour, les candidats frontistes ou soutenus par le FN sont élus maires. De son côté, Stéphane Ravier remporte le 7e secteur de Marseille (Bouches-du-Rhône). 

> Béziers bascule à l'extrême droite > Le FN gagne à FréjusL'extrême droite s'impose également dans les communes de Beaucaire (Gard), Le Pontet et Camaret-sur-Aigues (Vaucluse), Le Luc et Cogolin (Var).

Le parti de Marine Le Pen ne parvient pas à transformer l'essai à Perpignan (Pyrénées-Orientales), Saint-Gilles (Gard), Avignon (Vaucluse), Carpentras (Vaucluse) et Brignoles (Var) où les listes du Rassemblement Bleu Marine étaient arrivées en tête avec 30% à 40% des voix au premier tour. 

Louis Aliot (FN) échoue à Perpignan > Carpentras : le maire socialiste sortant Francis Adolphe conserve son siège > Le FN décroche Beaucaire mais échoue à Saint-Gilles et VauvertBascule à gauche

A Avignon (Vaucluse), la candidate socialiste, arrivée au coude-à-coude avec la liste frontiste dimanche dernier, fait basculer la cité des papes à gauche.

Avignon bascule à gaucheBascule à droite

Le candidat socialiste Patrick Mennucci voit le premier secteur de Marseille (Bouches-du-Rhône) lui échapper, au profit de l'UMP Dominique Tian. La gauche marseillaise voit également son poids au conseil municipal se réduire au profit de l'UMP, donné majoritaire en sièges, et du FN. A Brignoles (Var) le communiste Claude Gilardo perd son fauteuil au profit de l'UMP Josette Pons. 

> Marseille : la majorité absolue pour Gaudin (UMP), un secteur pour Ravier (FN)Des fauteuils si confortables

La droite conserve ses bastions de Marseille , Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Nice (Alpes-Maritimes), Sète (Hérault) et Nîmes (Gard), où Jean-Claude Gaudin, Maryse Joissains, Christian Estrosi, François Commeinhes et Jean-Paul Fournier sont réélus. Et si une guerre fratricide a éclaté à Cannes entre fillonistes et copéistes, la ville garde l'étiquette UMP, avec l'élection de David Lisnard.

> Nice : Christian Estrosi confortablement réélu > Aix-en-Provence : Maryse Joissains retrouve son fauteuil de maire > Estimation : Jean-Paul Fournier (UMP) réélu à Nîmes Quant à la gauche, elle conserve le fief de Montpellier (Hérault) avec le dissident socialiste Philippe Saurel, les villes de Mende (Lozère) avec le socialiste Alain Bertrand, La Seyne-sur-Mer (Var) avec le PS Marc Vuillemot, Gardanne (Bouches-du-Rhône) avec le Front de Gauche Roger Meï et Istres (Bouches-du-Rhône) avec le divers gauche François Bernardini.

> Le dissident socialiste Philippe Saurel vainqueur à MontpellierSuivez en direct...

La soirée électorale de FB Azur La soirée électorale de FB Gard Lozère La soirée électorale de FB Hérault La soirée électorale de FB Provence La soirée électorale de FB Roussillon La soirée électorale de FB Vaucluse