Infos

Municipales : Louis Aliot, "invité du petit-déjeuner"

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon lundi 17 février 2014 à 11:09

Louis Aliot invité du petit déjeuner sur France Bleu Roussillon
Louis Aliot invité du petit déjeuner sur France Bleu Roussillon © JMA

Chaque lundi, France Bleu Roussillon accueille pendant deux heures un candidat à la mairie de Perpignan. Pour la troisième émission, le tirage au sort a désigné le candidat Front National, Louis Aliot.

6h35 – Louis Aliot pousse la porte de France Bleu Roussillon

Veste grise et chemise blanche, sans cravate, le candidat arrive seul, son colistier, Jean-François Lopez le rejoint un peu avant 7 heures. Il accepte volontiers du café.

7h07 – "Il faut pousser derrière l'USAP"

Interrogé sur la crise qui pointe à l'USAP après la défaite des rugbymen samedi, à Montpellier 50 à 19, Louis Aliot se dit inquiet : "j'avais trouvé qu'ils avaient bien commencé... mais là c'est catastrophique pour l'image de la ville ".

Louis Aliot / L'USAP

7h10 - Mais qui est donc Louis Aliot ?

Le candidat du Front National est-il connu des Perpignanais ? Connaissent-ils son parcours politique ? France Bleu Roussillon a promené son micro dans les rues de la ville.

7h10 Microtoir \"qui est Aliot ?\"

7h17 – Elizabeth Badinier dresse le portrait du candidat

Où l’on apprend que Louis Aliot, 44 ans est fils de plâtrier ariégeois, engagé en politique au Front national dès l'âge de 20 ans. Divorcé et père de deux enfants, Louis Aliot est aujourd'hui le compagnon de la présidente du Front Nationale, Marine Lepen.

Louis Aliot, portrait

7h15 - Louis Aliot convaincu d'arriver en tête au premier tour

Un sondage donnait Louis Aliot à 29 % des intentions de vote la semaine dernière, derrière Jean-marc Pujol, le maire sortant UMP. Mais Louis Aliot est convaincu d'arriver en tête dès le premier tour.

Louis Aliot, en tête au premier tour

7h23 - L’interrogatoire

Pendant trois minutes, Louis Aliot se met dans la peau d’un gardé-à-vue et subit l’interrogatoire de Michèle Pierrard. Le candidat va confesser avoir déjà été condamné pour diffamation. Il déteste le microcosme journalistique et politique parisien où on le traite de paysan.

Louis Aliot . avocat, candidat aux municipales de perpignan - Interrogatoire

7h45 - l’Interview politique

"Il faut une vraie coordination entre la police nationale et la police municipale".

France Bleu Roussillon : Vous promettez de rétablir la sécurité en moins de 6 mois, quelle est votre recette miracle ?Louis Aliot : Y a pas de recette miracle , il suffit d'appliquer les lois, de recruter du personnel municipal, d'avoir une présence la nuit et le mercredi et le samedi, d'avoir plus de personnel en centre ville, car les agressions ont souvent lieu ces jours-là.Il faut une réelle volonté , le maire nie l'insécurité, il parle d'incivilités, mais moi je dis qu'il y a une réelle augmentation de l'insécurité, des violences physiques et des cambriolages, il y a des règlements de comptes, il y a une petite pègre qui sévit. S'il y avait une vraie coordination entre la police municipale et la police nationale, on pourrait se prémunir d'un certain nombre d'agressions sur le terrain.

FBR : Mais la police municipale n'a pas tous les pouvoirs ?Louis Aliot : Non mais elle peut alerter la police nationale et constater les flagrants délits. La police municipale est très désorganisée, elle manque d'effectifs, de moyens et de considération. Il faut revaloriser les salaires de base et qu'ils soient là où c'est nécessaire. Un peu moins présente sur la verbalisation des automobilistes.Les écrans vidéos, par exemple ne sont regardés que par la police municipale, il pourrait y avoir une veille de la police nationale pour intervenir plus rapidement.Je suis pour la vidéo-surveillance intelligente , ça coute un million d'euros. ça permet de repérer des comportements suspects. Par exemple quand une personne stagne devant une voiture. Ça fonctionne déjà dans certaines villes aux Etats-Unis, ça permet d'économiser de l'argent et certains fonctionnaires derrière leurs écrans pour les mettre sur le terrain.Les caméras, c'est bien mais moi, je suis pour l'ilotage. Et pour s'occuper des jeunes en déshérence dans les quartiers.

Louis Aliot et la sécurité

Louis Aliot et la sécurité

FBR : Vous défendez le tout voiture, ce n'est pas dans l'air du temps ?Louis Aliot : C'est pas dans l'air du temps mais je suis contre la chasse à l’automobiliste. Si on veut que le centre ville vive, il faut que les voitures puissent y venir. L'heure gratuite de stationnement est une vraie proposition . Il faut  la généraliser et pas seulement à Noël. Il faudrait supprimer le couloir de bus du boulevard Clemenceau pour une piste cyclable et plus de places de parking.On préconise aussi des parkings en périphérie, des parkings sécurisés. Il faut un cadencement des bus efficace.

Louis Aliot et la circulation en ville

"On peut s'interroger sur l'attribution de certains marchés publics".

FBR : En matière d'urbanisme vous préconisez plus de transparence dans l'attribution des logements ce n'est pas le cas aujourd'hui ?Louis Aliot : Non ce n'est pas le cas, il y a du copinage . Et si je suis maire je ferai entrer l'opposition dans les commissions pour qu'il y ait plus de transparence. Il y a des critères en fonction de la situation économique et sociale, j'ai des exemples de gens qui attendent des logements HLM depuis 4 ou 5 ans, il faut une meilleure lisibilité sur l'attribution de ces logements.De même que l'opposition devrait être présente dans l'attribution des marchés publics de la ville, car on peut s'interroger sur l'attribution de certains marchés à des entreprises très éloignées de Perpignan au dépens des entreprises locales. Il faudra introduire dans le cahier des charges des marchés publics l'emploi local. Par exemple, le marché des espaces verts est donné à une entreprise de Montpellier, ce n'est pas écologique.

Louis Aliot et l'attribution des logements

8h10 - Ce que vous attendez du prochain maire de Perpignan

Et si le prochain maire de Perpignan était Louis Aliot ? Nous avons promené notre micro dans les rues de Perpignan pour savoir ce que vous en attendriez.

8h10 Louis Aliot questions

8h15 - Louis Aliot et la préférence nationale

"La préférence nationale est illégale, je fais avec les lois de la République".

FBR : Marine Lepen a expliqué que les communes devraient réclamer des compensations de la part de l'Etat sur les coûts avérés de l'immigration clandestine. Comment mesure-t-on cela ?Louis Aliot : En général, l'immigration clandestine se mesure aux logements occupés par des immigrés clandestins, aux prestations versées par les collectivités. C'est de la responsabilité de l'Etat d'arrêter l'immigration clandestine. FBR : Mais les clandestins ne touchent pas d'allocation ?Louis Aliot : ils sont semi-clandestins, une fois qu'ils sont là et qu'ils ont des enfants scolarisés, ils sont inexpulsables, ce sont des sans-papiers, ce sont des familles qui arrivent ici avec leurs enfants. C'est un problème bien français.Le maire n'a guère de pouvoir. Sinon de payer les pots cassés.La préférence nationale est interdite par les tribunaux.Moi je fais avec les lois de la République, il n'est pas question de préférence nationale pour les affaires communales. Mais il y a des choses qui peuvent se régler par l'Etat.

Louis Aliot et la préférence nationale

8h20 - Louis Aliot répond aux auditeurs sur le logement insalubre

"Il faut du courage pour combattre le logement insalubre".

Mohamed, auditeur : Moi, je voudrais savoir comment Louis Aliot va s'y prendre pour responsabiliser les propriétaires qui touchent des aides pour réhabiliter les logements et qui ne font rien ?

Louis Aliot : il faut réhabiliter de fond en comble et punir les propriétaires qui profitent des aides et qui ne font pas leur travail. Le maire a un droit de regard sur ce qui se fait. C'est l'ensemble des quartiers notamment Saint-Jacques dont il faut s'occuper. Il faut du courage pour cela. IIl ne faut pas tout raser, il faut préserver certains bâtiments, mais il faut aussi démolir pour reconstruire dans le même esprit, cela va demander du temps, de l'argent et énormément de concertation.

Louis Aliot et l'habitat indigne

8h35 - Le choix musical de Louis Aliot

France Bleu Roussillon propose à chaque candidat de choisir un titre musical. Pour Louis Aliot, c'est "Femme des années 80" de Michel Sardou.**

8h40 - Le FN sera présent dans une dizaines de communes des Pyrénées-Orientales

Perpignan, le Barcarès, Canet, Bompas, Thuir, Le Soler, Saint-Estève, Espira de l'Agly et Sainte-Marie et Tresserre.

8h45 - La première mesure de Louis Aliot s'il devient maire : faire un audit de la mairie

Louis Aliot promet de faire un audit de l'ensemble des services de la mairie et des comptes de la mairie. Les employés se plaignent beaucoup de la pression qu'ils subissent.

Louis Aliot et sa première mesure

Partager sur :