Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Municipales en Franche-Comté : les Carnets de campagne de France Bleu Belfort Montbéliard

Municipales : Mandeure veut être associée à la réflexion sur le devenir de ses friches industrielles

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Notre carnet de campagne fait étape à Mandeure ce matin. L'un des berceaux de l'aventure Peugeot qui s'étale le long de la boucle du Doubs. La campagne municipale mandubienne s’intéresse à la requalification des friches industrielles qui devraient se multiplier ces prochaines années.

La mairie de Mandeure
La mairie de Mandeure © Radio France - Christophe Beck

Mandeure et son théâtre gallo-romain, l'un des plus remarquable d'Europe par sa taille et sa qualité. Mais Mandeure accueille aussi plusieurs implantations industrielles en pleine mutation. L'usine d'échappement Faurecia a annoncé un déménagement partiel de ses 44 000 mètres carrés vers la zone de Technoland 2 à Allenjoie. Peugeot Motocycle, juste en face, est en pleine phase de compactage avec le transfert ses bureaux vers le cœur de l'usine.  Sans compter la démolition, il y a quatre ans de l'église Sainte Thérèse dans ce même secteur de Beaulieu. 

Que faire de ces espaces libérés ? L'agglomération de Montbéliard, par la voix de la SEM Pays de Montbéliard Immobilier d'Entreprise, se propose de les racheter.  Mais les cinq candidats à ces élections mandubiennes (un record !!!) sont au moins d'accord sur ce point. La ville de Mandeure doit avoir son mot à dire sur le devenir de ces friches.  

L'usine Faurecia de Mandeure
L'usine Faurecia de Mandeure © Radio France - Christophe BECK

Le maire sortant, Jean Pierre Hocquet, préempte l'ancienne infirmerie du site pour y installer une maison médicale. "J'ai vu avec PMA. Nous allons louer cette ancienne infirmerie pour la transformer en maison médicale" Et une maison sénior. "Sur ce secteur de Faurecia, il y a un emplacement qui pourrait accueillir une maison sénior" 

A gauche, Patrick Alin pour la liste "Ecouter, répondre, agir ensemble pour Mandeure 2020" s'intéresse à une autre friche : celle de l'ancienne église Sainte-Thérèse de Beaulieu où il projette d'installer un habitat collectif pour séniors. "Beaucoup de gens nous parlent de cet espace de l'ancienne église. Nous avons le projet d'installer un petit immeuble pour accueillir des séniors, avec au rez-de chaussée des kynés et professions médicales"

Julien Ceccarelli, ancien adjoint de Jean Pierre Hocquet, à la tête de la liste "Mandeure en Commun", préconise une vision plus globale sur la future friche de Faurecia. "C'est à nous d'être force de proposition sur ce site. Après la dépollution et la déconstruction partielle, c'est à nous de proposer une nouvelle zone d'activité pour Beaulieu qui est en train de dépérir". 

Un point de vue que partage Stéphane Podgora à la tête de la liste "un nouvel élan pour Mandeure" axée sur la démocratie participative, tout comme Sandra Ramallo, la 5ème candidate, "avec vous Mandeure demain" ex conseillère de l'équipe Hocquet qui mise aussi sur la coopération avec PMA pour réfléchir au devenir sur site Faurecia.

Que faire des espaces libérés à Mandeure ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu