Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Nancy : Mathieu Klein candidat à la mairie pour 2020

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le socialiste Mathieu Klein s’est officiellement déclaré candidat à la mairie de Nancy devant plus de 500 Nancéiens ce week-end. Le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle entend rassembler avec un «souffle nouveau» dans une ville dirigée par la même équipe depuis 40 ans.

Mathieu Klein se déclare officiellement candidat à la mairie de Nancy.
Mathieu Klein se déclare officiellement candidat à la mairie de Nancy. © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

« Aucune grande ville de France ne peut rester 40 ans gouvernée par les mêmes, sans prendre le risque de l'endormissement » : Mathieu Klein, candidat à la mairie de Nancy a lancé sa campagne électorale devant plus de 500 Nancéiens, ce samedi 23 novembre, dans la grande halle Renaissance dans le quartier Meurthe-et-Canal.

Un meeting avec clip de campagne sur écran géant, témoignages d’un collectif de Nancéiens soutenant la candidature du président socialiste du conseil départemental et pancartes en cartons de couleur, accessoires indispensables aux meetings électoraux. 

Rassembler et mettre un terme aux finitions

Le conseiller municipal d’opposition – qui a multiplié les réunions à Nancy ces dernières semaines, laissant peu de doutes sur ses ambitions - entend réunir largement au-delà de son camp socialiste. Aucun logo avec la rose au poing, le code couleur se veut vert et bleu : Mathieu Klein travaille depuis plusieurs mois sur un projet avec le soutien de Nancéiens issus de la société civile.

Piétonisation et festival de théâtre

Mathieu Klein a décliné ses ambitions, avec comme mot d’ordre «rassembler et mettre un terme aux finitions» du maire actuel. Pas de programme, mais des pistes : la gratuité des transports le week-end dès le début du mandat, un budget participatif confié aux Nancéiens à hauteur de 10%, des autoroutes cyclables, une véritable piétonisation ou encore faire renaître le festival international de théâtre de Nancy. 

Je m’opposerai au tout-béton

Le candidat insiste sur une « transition écologique réelle », estimant devoir « changer de braquet ». Un discours en opposition au maire sortant : « Je veux être un maire de fondation », pas « de finition ». Sans citer ses adversaires, Laurent Hénart et André Rossinot sont clairement visés quand le candidat évoque le quartier de la gare de Nancy : « Je m’opposerai au tout-béton ».

Le finaliste de 2014 face à Laurent Hénart donne le top départ de la campagne dans une salle comble alors que l’on ne sait pas encore quel sera l’éventail de choix politiques proposés aux Nancéiens en mars 2020. Mathieu Klein a été donné vainqueur dans le dernier sondage rendu public sur Nancy en juin, avec l’hypothèse de plusieurs listes à droite.

Pour l’heure, Laurent Hénart, l’actuel maire centriste de Nancy, n’est pas officiellement candidat mais il a reçu le soutien du parti présidentiel La République en marche. Le successeur d’André Rossinot ne cache pas son ambition de candidater pour un second mandat, mais le centriste Laurent Hénart dit attendre janvier pour se déclarer officiellement candidat.

D'autres candidatures à venir à Nancy

Pour les autres partis politiques et les éventuelles têtes de liste pour briguer la mairie de Nancy, c’est une question de jours, notamment du côté des Verts qui présenteront une liste à Nancy mais cherchent encore leur tête de liste ou du côté du Rassemblement national, qui présentera une liste, comme il y a six ans. 

Une campagne lancée 

La candidature de Mathieu Klein pourrait accélérer la campagne. Luc Binsinger, le maire de Saint-Nicolas-de-Port et président du groupe d’opposition au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, n’a pas attendu pour réagir avec un communiqué parlant d’un « président hésitant, de passage et sans ambition ». 

La campagne électorale pour la mairie de Nancy semble bien lancée pour un premier tour le dimanche 15 mars et le nom du prochain maire de Nancy le dimanche 22 mars 2020. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu