Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Mérignac : Alain Anziani prend la succession de Michel Sainte-Marie

lundi 31 mars 2014 à 1:49 France Bleu Gironde

Avec 48,81% des voix, le candidat socialiste Alain Anziani a remporté le second tour des élections municipales à Mérignac, deuxième ville de Gironde. Il était en ballottage avec Thierry Millet du Nouveau Centre (43,32% des voix) et le candidat FN Jean-Luc Aupetit (7,86%). La campagne a été rude, rien était joué pour les socialistes qui étaient à la tête de la ville depuis près de 40 ans.

Alain Anziani et son prédecesseur Michel Sainte-Marie à la Maison des associations de Mérignac, après l'annonce des résultats.
Alain Anziani et son prédecesseur Michel Sainte-Marie à la Maison des associations de Mérignac, après l'annonce des résultats. © Radio France - Cyrielle Bedu

Ils ont eu chaud. A Mérignac, la gauche n'avait jamais vécu de campagne électorale aussi intense pour des municipales. Jusqu'au dernier moment, rien était sûr pour le maire sortant Michel Sainte-Marie et son succésseur le sénateur Alain Anziani. Les résultats du premier tour ne donnaient en effet pas aux socialistes d'avance confortable face à leur principal opposant, Thierry Millet qui conduisait une liste Nouveau Centre.

A l'annonce des résultats définitifs du second tour c'était donc le soulagement. La gauche remporte une nouvelle fois la ville de Mérignac, ce qui est un exploit pour une ville de cette taille, compte tenu un climat national pesant. En Aquitaine, Mérignac est la seule ville de plus de 50 000 habitants a avoir un maire de gauche à l'issue de ces élections.

Au conseil municipal, la liste d'Alain Anziani obtient 37 sièges, celle de Thierry Millet (Nouveau Centre) en aura 11, tandis que la liste Front National de Jean-Luc Aupetit aura 1 élu.

municipales bandeau résultats - Radio France
municipales bandeau résultats © Radio France

Le socialiste Alain Anziani remporte le second tour des municipales à Mérignac

Par :