Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Clermont-Ferrand : Michel Fanget déterminé à être candidat

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les électeurs ne se passionnent pas (pas encore) pour les élections municipales de mars 2020 mais l'heure est aux déclarations de candidatures. Michel Fanget s'était déjà lancé dans la campagne, il persiste et signe.

Michel Fanget
Michel Fanget © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

Michel Fanget était chef de file, le Modem vient de l'investir tête de liste. Il était désigné pour préparer l'élection, désormais, il est celui qui va briguer le poste de maire de Clermont-Ferrand. Ce lundi, Michel Fanget s'est dit déterminé à être le candidat d'un pôle central, avec une liste ouverte, du centre droit au centre gauche. Il annonce même quelques candidats issus de la droite classique ou qui ont fait campagne avec Olivier Bianchi, le maire sortant. 

Mais avant de s'opposer à Olivier Bianchi, il faut déjà régler le problème de celui qui sera la tête de liste macroniste. La République en Marche a investi Eric Faidy depuis cet été, il y a donc deux têtes de liste pour la majorité présidentielle et mener cette liste du pôle central. La division n'est toujours pas réglée. Elle pourrait l'être fin octobre ou début novembre avec une investiture commune aux deux partis

Un candidat expérimenté ou novice?

Mais rien ne dit que celui qui ne sera pas désigné tête de liste se rangera sous la bannière de celui qui sera choisi. Michel Fanget reste assez vague lorsqu'il est interrogé sur ce sujet. Il se dit prêt à travailler avec Eric Faidy mais ne précise pas ses intentions, ralliement ou bien maintien de la candidature, s'il n'est pas investit. 

Pour le député Modem, la balle est dans le camp des instances nationales. Il ne doute pas qu'il est le mieux placé pour faire basculer la ville de Clermont-Ferrand et lorsqu'il explique pourquoi, cela ressemble à une critique en creux d'Eric Faidy, notamment lorsque Michel Fanget parle de son expérience politique. Et puis il rappelle que dans les trois autres métropoles de la région (Lyon, Grenoble et Saint-Etienne), le Modem ne présente pas de candidat. Pour Michel Fanget, il serait bon que La République en Marche ne monopolise pas toutes les grandes villes et laisse Clermont-Ferrand à ses alliés du Modem.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu