Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales: Michel Veunac en tête d'un sondage à Biarritz

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Un sondage le place en tête des municipales de mars prochain avec une dizaine de points d'avance. Mais personne ne veut avouer avoir commandité cette étude d'opinion dont nous nous sommes procuré une partie des résultats.

Michel Veunac, maire de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), invité de France Bleu Pays Basque, 23 août 2019.
Michel Veunac, maire de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), invité de France Bleu Pays Basque, 23 août 2019. © Radio France - Bixente Vrignon

Biarritz sera sans doute la commune du Pays Basque la plus scrutée lors  des élections municipales de l’an prochain, tant l'issue paraît incertaine. Pourtant un sondage lève un coin du voile sur l'état de l'opinion à moins d'un an du scrutin. Il propose plusieurs données, dont une, sur la notoriété du maire Michel Veunac, et une autre sur l’opinion -positive ou négative- que les Biarrots portent sur une série de candidats potentiels ou de partis politiques.

Michel Veunac en tête

Michel Veunac arrive en tête de cette étude, avec un score autour de 30%. Il devrait dire en fin de mois s'il choisit de se représenter ou pas. En août, une passe d'armes s'était produite entre le ministre de l'agriculture, Didier Guillaume, qui se verrait bien installer en mairie, et le maire sortant, qui a eu la désagréable sensation qu'on le poussait vers la sortie. Michel Veunac devance d’une dizaine de points Maider Arosteguy, déjà en  campagne avec l’investiture Les Républicains (LR), et Guillaume Barucq à 14%. Le PS totaliserait aussi 14%, et le Rassemblement National serait à 12%, toutes les autres candidatures, la France Insoumise ou Nathalie Motsch, l’ancienne adjointe à l'urbanisme, en rupture de ban avec le maire seraient en-dessous de 10%. Une candidature abertzale est estimée à 7% des votants.

Les résultats de cette enquête réalisée par téléphone par OpinionWay ont été communiqués début juillet aux commanditaires, le coût est évalué à une somme comprise entre 10 000 et 15 000 euros. Les élections municipales auront lieu le 15 et le 22 mars 2020. En 2014, huit listes avaient concouru à Biarritz qui comptait alors un peu moins de 23.000 inscrits sur les listes électorales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess