Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Limoges : Monique Boulestin sera tête de liste LREM

-
Par , France Bleu Limousin

Le comité national d'investiture LREM a tranché. Il y aura une liste autonome En Marche pour les municipales 2020 à Limoges et elle sera conduite par Monique Boulestin, membre du Parti Radical et ancienne députée socialiste. Pour elle, c'est un retour sur le devant de la scène politique municipale.

L'ex socialiste Monique Boulestin conduira une liste "Mouvement Radical-LREM" pour les municipales 2020 à Limoges.
L'ex socialiste Monique Boulestin conduira une liste "Mouvement Radical-LREM" pour les municipales 2020 à Limoges. © Radio France - Nathalie Col

Monique Boulestin conduira une liste autonome LREM pour les élections municipales 2020 à Limoges. Le comité national d'investiture de La République En Marche a entériné, mercredi soir, le soutien à une liste autonome pour le 1er tour, et c'est donc l'ex-députée socialiste et ex 1ère adjointe d'Alain Rodet (maire PS jusqu'en 2014) qui a été choisie pour la conduire.

Une candidature surprise, mais pas étonnante

Inattendu ? Quelque peu oui. Car si on connaissait les affinités de Monique Boulestin, membre du Mouvement Radical et suppléante du sénateur Jean-Marc Gabouty, avec LREM, et si sa présence sur une liste autonome n'aurait pas été une surprise, la retrouver en chef de file était beaucoup moins attendu. La liste portera l'étiquette "Mouvement Radical-En Marche".

Après une trajectoire politique venue de la gauche, Monique Boulestin concrétise donc son implication dans un centre-gauche de gouvernance. Car c'est au Parti Socialiste que Monique Boulestin a longtemps milité. Elle fut d'ailleurs 1ère adjointe du maire de Limoges Alain Rodet en 2008, mais également députée socialiste entre 2007 et 2012, année où elle a claqué la porte du parti après avoir été écartée de l'investiture PS pour les législatives de 2012.

Pas de liste d'union avec le maire Emile-Roger Lombertie

En 2017, elle avait soutenu la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle, sans toutefois obtenir l'investiture LREM pour les législatives de cette année là. Cette fois, c'est chose faite.

Sa nomination met, à la fois, un terme, à l'option d'une liste d'union avec le maire sortant Emile-Roger Lombertie, et aux rumeurs d'une candidature de l'ex-député Jean-Baptiste Djebbari, devenu secrétaire d'Etat aux transports. Pour autant, sa présence symbolique sur cette liste n'est pas exclue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu