Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : Morlaix repasse à gauche avec la victoire de Jean-Paul Vermot

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Après deux mandats, Agnès Le Brun doit céder son fauteuil de maire de Morlaix. La candidate de droite (ex-LR) a été nettement battue dimanche au second tour des élections municipales par le socialiste Jean-Paul Vermot.

Le nouveau maire de Morlaix Jean-Paul Vermot.
Le nouveau maire de Morlaix Jean-Paul Vermot. - Morlaix Ensemble

Les électeurs morlaisiens ont choisi le changement. A 46 ans, Jean-Paul Vermot (union de la gauche) est élu maire de Morlaix avec 54,95% des suffrages dimanche au second tour, contre 45,04% à la maire sortante Agnès Le Brun (divers droite). Un résultat moins serré qu'attendu. 50,71% des électeurs inscrits se sont abstenus, près de six points de moins qu'au premier tour.

La liste Morlaix Ensemble était déjà arrivée en tête le 15 mars (36,90%) avec une courte avance de 41 bulletins. Cet avantage s'est nettement renforcé avec le retrait de la liste divers gauche de Didier Allain (19,64%), qui a fait basculer l'élection dans une ville où la gauche est redevenue majoritaire.

Efforts

Natif de Montbéliard (Doubs), Jean-Paul Vermot est installé à Morlaix depuis 2002. Ancien directeur du Pôle Emploi, il dirige aujourd'hui l'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) de Morlaix. Parallèlement à sa carrière, le socialiste n'a pas ménagé ses efforts pour s'implanter dans la vie politique locale.

Entré au conseil départemental en 2015 en arrachant un canton de droite, Jean-Paul Vermot a dû persévérer pour conquérir Morlaix. Colistier malheureux de Michel Le Goff en 2008, il fut ensuite battu comme tête de liste en 2014 pour 241 voix. Ces six années passées dans l'opposition ont endurci cet homme de conviction, qui maîtrise désormais les dossiers et les arcanes de la vie communale. Il promet de donner "un nouvel élan" à Morlaix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu