Politique

Municipales à Mulhouse : le maire sortant Jean Rottner largement en tête du premier tour

Par Blandine Costentin, France Bleu Alsace dimanche 23 mars 2014 à 22:10

Il y aura une triangulaire au second tour des élections municipales à Mulhouse le 30 mars. Le maire UMP sortant Jean Rottner obtient ce dimanche 42,17 % des voix, contre 31,39% au candidat socialiste Pierre Freyburger et 21,85% à la tête de liste FN Martine Binder.

Le candidat socialiste Pierre Freyburger avait l’espoir de prendre la mairie à l’UMP Jean Rottner. Un sondage lui était favorable. Mais au vu des résultats de ce premier tour, ce sera très difficile. La liste du maire sortant UMP Jean Rottner remporte 42,17 % des suffrages. Pierre Freyburger totalise 31,39% des voix. Quant à la frontiste Martine Binder, dont c’est la première candidature à Mulhouse, elle obtient 21,85%.

Jean Rottner estime que "c’est un résultat à prendre avec humilité, ce n’est pas un résultat au service d’une carrière. Arrêtons de faire la politique en promettant tout et son contraire, j’ai des adversaires qui marquent peut-être le pas, parce qu’ils étaient dans un esprit de revanche. Moi, j’ai envie que Mulhouse joue son rôle comme la deuxième ville de notre région".

Pour Pierre Freyburger, reprendre l’avantage au second tour, "ce n’est pas une tâche impossible : en 2008, nous avons remonté 2100 voix… Il faut aller mobiliser l’électorat surtout dans les quartiers populaires (…) et montrer que nous défendons une politique locale, pas nationale".

Patrick Binder : "je suis content que la gauche s'écroule".

Patrick Binder, chef de file du Front national en Alsace, se dit "déçu", il tablait sur 27 à 28%. En revanche, l’époux de la candidate Martine Binder, est "content que la gauche s’écroule. Il y a un sursaut à droite". Pour le second tour, "il faut qu’on progresse, c’est l’enjeu de notre implantation. Nous allons mettre les bouchées doubles et triples ! Je serai sur le terrain, nuit et jour à Mulhouse".

Pour le politologue et géographe Richard Kleinschmager, "le FN augmente son score par rapport à 2008. Il y a bien un surcroit de voix pour le Front national". Dans ces circonstances, "la victoire de Pierre Freyburger devient problématique, il n'a plus de réserve de voix".

Le Front de gauche appelle à faire barrage à l'extrème-droite et l'UMP

Aline Parmentier, candidate du Front de gauche recueille 3,6 % des voix. Elle appelle à "barrer la route à l’extrème droite et à faire barrage à la liste de Jean Rottner". Quant à Julien Wostyn, tête de liste de Lutte ouvrière, qui obtient 1,5% des suffrages, il considère que "c’est un petit résultat, mais un vote de protestation qui prépare l’avenir". Pour d’éventuelles consignes de vote pour le second tour, il se prononcera "dans la semaine".