Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales partielles: les électeurs de La Membrolle-sur-Choisille et Saint Branchs revotent ce dimanche

vendredi 26 janvier 2018 à 6:06 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

La crise dans les conseils municipaux de Saint Branchs et La Membrolle-sur-Choisille oblige les habitants à retourner aux urnes. Les deux élections auront lieu ce dimanche 28 janvier 2018

La mairie de La Membrolle sur Choisille
La mairie de La Membrolle sur Choisille - Fred Chabot

Indre-et-Loire, France

Dimanche, ce sera peut-être la fin de ce qu'on peut appeler "le clochemerle de Saint Branchs et de La Membrolle-sur-Choisille". Les électeurs de ces deux communes vont retourner aux urnes pour tenter de mettre fin à trois années de galère depuis les élections de 2014. A Saint Branchs, c'est le maire mis en minorité sur un projet qui a démissionné, et à La Membrolle, 13 élus sont partis en claquant la porte pour protester contre les méthodes du maire. Ce dernier se présente pourtant une seconde fois devant les Membrollais et les Membrollaises, il aura en face de lui deux autres listes.

La genèse d'une crise à La Membrolle-sur-Choisille

En mars 2014, tout commence comme un conte de fées pour la liste de Sébastien Marais qui obtient, grâce à la fusion avec une liste de gauche, 51,40% des voix et qui déboulonne la liste du commandeur Jacques Mérel, maire de La Membrolle depuis 30 ans. Fin 2015, les premiers signes de désaccord apparaissent, les alliés de gauche dénoncent les méthodes autoritaires du maire. En 2016, ils démissionnnent, suivis en 2017 par au moins 8 élus de l'opposition de droite. Sébastien Marais dénonce une cabale: "j'ai aboli des privilèges à La Membrolle et forcément çà fait grincer des dents". Les démissionnaires parlent d'incapacité à gérer une équipe. Bref, devant cette cascade de démissions, le préfet finit par dissoudre le conseil municipal.

Les forces en présence

Après trois ans de règlement de comptes à OK Corral, trois listes repartent au combat. La gauche qui en 2014 avait fusionné avec le maire actuel avant que ses élus démissionnent. Elle a une nouvelle tête de liste en la personne de l'expérimenté Dominique Lachaud, ancien 2ème adjoint de Jean Germain et ex vice-président du conseil général.

"Le maire a créé de la division, il a créé de la suspicion. Les gens vont devoir décider si on laisse quelqu'un qui a échoué à fédérer son équipe  continuer ou si on décide d'arrêter tout de suite et de repartir avec une équipe nouvelle" Dominique Lachaud

La seconde liste est emmenée par Guy Boisramier, un ex-chef d'entreprise, ancien co-listier de Jacques Mérel. Il était 17ème sur la liste en 2014.

"Je ne peux pas m'approprier l'héritage de monsieur Mérel mais c'est lui qui est à l'origine des principaux attraits de cette commune et nous le revendiquons. Nous voulons rassembler dans un esprit apaisé, dynamiser, sécuriser et valoriser" Guy Boisramier

C'est donc en homme attaqué de toute part pour ses méthodes que Sébastien Marais, le maire, repart lui aussi, avec l'étiquette Les Républicains qu'il n'accolle pas à sa liste. Il se dit sûr de son bilan.

"Depuis 2014, on a stoppé certains privilèges et on a tout remis à plat, forcément çà fait grincer des dents. On a voulu me mettre une sale image car il fallait bien trouver quelque chose. Je reconnais qu'en 2014, l'union avec la gauche était un mariage forcé. Cette fois, on repart avec des bases saines" Sébastien Marais

La situation à Saint Branchs

Daniel Balanger, le maire élu en 2014 avec plus de 66% des voix au 1er tour, a démissionné le 27 septembre 2017 après avoir été mis en minorité sur un projet d'agence postale ou de relais postal communal, entraînant avec lui d'autres démissions du conseil. Du coup, ce sont deux listes sans étiquette qui se présentent ce dimanche. "Poursuivre ensemble " emmenée par Thierry Jourdain, ancien adjoint du maire démissionnaire, et "Continuons ensemble pour Saint Branchs" avec pour tête de liste Patrick Nathié, vice-président de la communauté de communes Touraine-Vallée de l'Indre. 

Les bureaux de vote seront ouverts dimanche 28 janvier de 8H00 à 18H00 à La Membrolle comme à Saint Branchs.