Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : pas de candidat pour le poste de maire à Souillé

-
Par , France Bleu Maine

734 habitants mais aucun candidat à quinze jours des élections municipales à Souillé, petite commune au nord du Mans. Le maire sortant raccroche mais personne pour le moment n'a déposé de liste pour lui succéder.

Michel Lebreton, le maire sortant de Souillé, regrette l'absence de liste pour le moment aux municipales dans sa commune.
Michel Lebreton, le maire sortant de Souillé, regrette l'absence de liste pour le moment aux municipales dans sa commune. © Radio France - Aurore Jarnoux

"Ça fait mal au cœur" : Guy Papin, élu de Souillé jusqu'en 2008, aujourd'hui retraité, est quelque peu désabusé. Le maire sortant, Michel Lebreton, a décidé de ne pas se représenter. Mais à 15 jours des élections municipales, aucun des 734 habitants de la commune sarthoise ne s'est déclaré candidat. 

12 des 14 conseillers municipaux raccrochent

Michel Lebreton, maire depuis neuf ans, avait annoncé sa décision dès novembre dernier : "C'est pour pouvoir profiter de ma famille, j'ai des petits-enfants qui habitent en Ardèche et le mandat de maire prend beaucoup de temps". 12 de ses 14 conseillers municipaux ont eux aussi décidé de quitter la vie politique locale.

L'élu espérait qu'un ou des éventuels successeurs se manifesteraient : "Nous avons des familles qui viennent ici, mais peut-être que les jeunes ont moins envie de se présenter". Et effectivement, Caroline par exemple ne se voit pas du tout à la mairie. "J'ai des enfants, un travail avec des horaires qui changent d'une semaine sur l'autre, souligne la jeune femme. Être élu, c'est beaucoup d'investissement personnel... Je laisse la place à quelqu'un d'autre".

Je regrette cette situation. Il y a 20 ans, on avait vraiment envie de défendre sa commune, aujourd'hui je pense qu'il y a d'autres préoccupations. - Michel Lebreton, maire sortant de Souillé

Guy Papin, ancien élu de Souillé, a du mal à digérer la situation. Pour le retraité, "c'est un village qui vit encore, sur lequel il y a eu beaucoup de choses réalisées, on ne veut pas que le village meurt". Son épouse, Monique, est elle étonnée : "_C'est la première fois qu'on n'a pas de liste du tout_. On a doublé la population et on n'arrive pas à trouver 15 personnes pour constituer une liste, c'est quand même un peu curieux".

Vers une candidature entre les deux tours 

Michel Lebreton a encore un espoir, qu'une liste soit déposée avant le second tour des élections municipales. Ce serait en bonne voie selon l'élu.

En effet, dans une ville de moins de 1.000 habitants, le code électoral stipule que, "quand le nombre de candidats est inférieur au nombre de sièges à pourvoir, il est possible à de nouveaux candidats de déposer leur liste entre les deux tours".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu