Politique

Municipales à Périgueux : tempête dans un verre de whisky

France Bleu Périgord mardi 4 février 2014 à 16:55 Mis à jour le mardi 4 février 2014 à 19:35

Maurice Melliet
Maurice Melliet © Radio France - Antoine Balandra

Des adversaires politiques peuvent-ils boire un coup ensemble avant les municipales du mois de mars ? Visiblement pour le Parti de gauche, la réponse est non. A Périgueux, Maurice Melliet, le candidat pressenti pour mener la liste d'extrême gauche, en fait les frais.

C'est l'histoire d'un petit verre de whisky qui fait voir rouge le Parti de gauche : à Périgueux, Maurice Melliet, le candidat pressenti pour être tête de liste aux élections municipales du mois de mars, a été surpris en train de prendre l'apéritif avec Yves Guéna, 91 ans, ancien ministre gaulliste et ancien maire UMP de Périgueux, à la permanence du candidat divers droite à la mairie, Jean-Paul Daudou, après une conférence de presse.

Dans un communiqué, la co-présidente nationale du Parti de gauche, Martine Billard, explique refuser qu'il y "ait la moindre ambiguité " et en tire les "conséquences " en rejetant la candidature de Maurice Melliet, pourtant encarté au Parti de gauche.

Maurice Melliet n'en revient toujours pas de la réaction de son parti.

Maurice Melliet : "est-ce qu'on a le droit quand on est à gauche d'avoir des amis à droite ?"

Le parti de Gauche reproche à Maurice Melliet d'avoir partagé ce whisky avec la droite car "quand on postule à être candidat d'une liste au nom du Parti de gauche, il y a des gestes politiques qui sont importants ", explique sa co-présidente, Martine Billard, sur France Bleu Périgord.

Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche estime qu'il s'agit de cohérence vis à vis des électeurs

Martine Billard, co-présidente du Front de gauche - Maxppp
Martine Billard, co-présidente du Front de gauche © Maxppp

Le périgourdin Stéphane Guthinger, conseiller régional d'Aquitaine Front de gauche, assume sans arrières-pensées la décision de son parti. Une décision qui n'a rien de sectaire selon lui. Ecoutez sa réaction.

Stéphane Guthinger, conseiller régional d'Aquitaine Front de gauche : ça n'est "pas du sectarisme"

Maurice Melliet promet de maintenir sa liste, sans l'étiquette du Parti de gauche.

Périgueux : le candidat pressenti du Front de gauche mis de côté pour avoir pris l'apéro avec Yves Guéna