Politique

Municipales : réécoutez le débat du second tour à Châlons-en-Champagne

France Bleu Champagne-Ardenne mercredi 26 mars 2014 à 18:39

Débat du second tour à Châlons-en-Champagne
Débat du second tour à Châlons-en-Champagne © Radio France

Benoist Apparu, le candidat UMP-UDI-Modem et Pascal Erre, candidat du Front National ont accepté de débattre en direct jeudi matin de 8h10 à 8h45 sur France Bleu Champagne-Ardenne. Le candidat socialiste, Rudy Namur, a refusé d'y participer.

Benoist Apparu, le candidat UMP-UDI-Modem, est arrivé en tête avec 43% des voix dimanche dernier. Il devance nettement le socialiste Rudy Namum qui a recueilli 30%. Pascal Erre, le candidat du Front National est troisième avec 20% des suffrages. Il y aura donc une triangulaire dimanche prochain.

Un boulevard s'est ouvert devant Benoist Apparu. Certes, l'ancien ministre du logement a fait 800 voix de moins que Bruno Bourg Broc en 2008, mais il est en position très favorable pour enfiler l'écharpe qui lui est depuis si longtemps promise.

A gauche, Rudy Namur, en retard de 13 points est tombé de haut dimanche. Le candidat socialiste n'a pas trouvé d'autre justification que celui d'un vote sanction, qui aurait davantage sévit à Châlons-en-Champagne qu'ailleurs.

Il espère se refaire sur le compte du sursaut républicain : 44% des électeurs n'ont pas été voté. Le porte à porte intensif a repris, mais il n'est pas le seul à chasser les abstentionnistes.

Pascal Erre, le candidat du Front National, pavoise avec ses 20 et demi %, mieux que Marine le Pen à la présidentielle, et il est persuadé qu'il peut encore progresser.

Les trois qualifiés vont également se partager une partie du gâteau laissé par le quatrième homme de cette élection, Bernard Namura. Le candidat de la liste citoyenne n'a fusionné avec personne, malgré ses 5,25% de suffrages.

Réécoutez ci-dessous le débat, auquel ont accepté de participer Pascal Erre et Benoist Apparu ce jeudi matin sur France Bleu Champagne-Ardenne. Rudy Namur, de son côté, a refusé de participer au débat et envoyé une lettre à France Bleu Champagne-Ardenne en expliquant qu'il entendait une campagne de terrain. 

Débat Châlons-en-Champagne

Les débats sur France Bleu Champagne-Ardenne - infographie - Radio France
Les débats sur France Bleu Champagne-Ardenne - infographie © Radio France

Partager sur :