Politique

Municipales à Sablé : Alain Pontonnier jette l'éponge

Par Julie Le Duff, France Bleu Maine lundi 17 février 2014 à 17:25

Le conseiller municipal d'opposition avait été mandaté par le PS sarthois pour constituer la liste de la gauche à Sablé-sur-Sarthe : il annonce ce lundi dans un communiqué qu'il renonce, "fatigué de porter tout le poids de la campagne sur [ses] épaules".

A cinq semaines du premier tour des élections municipales, le Parti socialiste n'a toujours pas de candidat à mettre en face du sortant UMP Marc Joulaud. Le 21 janvier, Dominique Goursaud avait été présentée comme tête de liste de la gauche, mais depuis des tensions sont apparues entre colistiers et ont conduit à l'explosion de la liste. Charge à Alain Pontonnier, ex-numéro 2 de Dominique Goursaud et conseiller municipal d'opposition sortant, de reprendre le flambeau et de rebâtir une liste. Las ! Il annonce ce lundi qu'il renonce.

Electeurs de gauche, vous voulez une liste ? Eh bien au travail et bon courage ! Alain Pontonnier

Dans un communiqué envoyé à la presse en début d'après-midi, Alain Pontonnier s'explique : "Je ne serai pas tête de liste. Je suis fatigué de porter tout le poids de la campagne sur mes  épaules. Depuis septembre je fournis un travail acharné. J’ai démarché seul à leur domicile toutes les  personnes présentes sur la liste. Dans la rue on me dit : "vas-y Alain, on est derrière toi", mais tous ces  gens soi-disant de gauche présentent des excuses plus aberrantes les unes que les autres quand on  leur demande de nous soutenir pour que vive à Sablé sur Sarthe une liste de gauche ". Alain Pontonnier résume ainsi sa position : "Electeurs de  gauche, vous voulez une liste ? Eh bien au travail et bon courage !  Je ne tiens pas à mettre ma santé en danger. Oui, je jette l’éponge et à ceux qui m’en blâmeraient je  dis : A vous la main ".

Pas de liste de gauche à Sablé ?

Joint par France Bleu Maine, Christophe Counil dit "comprendre " le découragement d'Alain Pontonnier, tout en espérant qu'il puisse revenir sur sa décision de ne pas être tête de liste. Pour le Premier secrétaire de la fédération sarthoise du Parti socialiste, "lorsqu'il s'agit de trouver des gens qui acceptent d'être en position éligible, il n'y a plus personne. Aujourd'hui, la liste est quasiment complète, sauf la troisième et la quatrième place " [la gauche peut espérer quatre élus dans l'opposition, NDLR]. "Mais ce n'est pas au Mans que les choses vont se décider, il faut que les responsables locaux de la gauche prennent leurs responsabilités. Certes c'est une ville qui vote majoritairement à droite, mais il y a un électorat de gauche qu'on n'a pas le droit de négliger et qui doit avoir la possibilité de voter à gauche aux municipales, comme il le fait aux autres élections ".