Politique

Municipales : Serge Babary présente le programme de la droite pour Tours

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine lundi 10 mars 2014 à 14:31

Thibaut Coulon, Serge Babary, Sophie Auconie et Christophe Bouchet
Thibaut Coulon, Serge Babary, Sophie Auconie et Christophe Bouchet © Yohan Nicolas - Radio France

Deux semaines avant le premier tour des municipales, Serge Babary, le candidat de l'union de la droite, présente son programme pour Tours. Deux thèmes principaux : l'économie pour sortir Tours de sa "léthargie" et la lutte contre l'insécurité avec davatange de caméras de vidéosurveillance.

Le programme de Serge Babary, le candidat de la droite aux élections municipales à Tours, compte une centaine de propositions . Elles sont dévoilées dans un document de 16 pages**** à deux semaines jour pour jour du premier tour.

Deux axes majeurs se dégagent, l'économie et la lutte contre l'insécurité. Sur la lutte contre l'insécurité, Serge Babary souhaite doubler le nombre de caméras de vidéosurveillance. Il voudrait passer à 120 caméras, contre une soixantaine aujourd'hui , notamment dans le centre historique. "La place Plummerau concentre 85% de la criminalité" selon Serge Babary, pour lui, le droit à la sécurité est essentiel et Tours serait à la traîne par rapport à une ville comme Orléans.

Une agence pour développer l'économie

Sur le plan économique, le candidat de la droite souhaite créer une agence qui permettrait de connecter les bassins de Loches, Chinon et Amboise . Pour Serge Babary, il faut créer un partenariat "positif pour que Tours Plus soit la locomotive et entraîne le reste" .  Le candidat estime que, depuis 2008, il n'y a pas eu de mobilisation forte sur l'économie et propose par exemple d'installer le wifi gratuit le long du tracé de la ligne de tramway.

Une campagne un peu terne ?

La campagne de Serge Babary manque, pour certains observateurs, de dynamisme. Dans son propre camp, on parle d'un candidat trop lisse, trop timide et qui souffre d'un manque de notoriété. Le candidat de la droite précise qu'il "est en campagne depuis des mois" . Il a organisé 21 réunions publiques et silloné 80 marchés.Concernant le transfuge de deux personnalités de l'UMP , Pascal Ménage et Laetitia Jallot, sur la liste de Jean Germain , Serge Babary parle d'un non-événement. Ils n'étaient plus à l'UMP depuis 3 ans, rappelle Serge Babary. "C'est un flop pour un coup politique qui se voulait malin" .

"J'espère que nous allons gagner"