Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : suspense total à Beaugency pour le second tour

-
Par , France Bleu Orléans

Seulement 18 voix d'écart ont séparé Jacques Mesas (ex UDI) et Yves Bachevillier (Modem) lors du 1er tour des élections municipales à Beaugency, dans le Loiret. Avec en trouble-fête, la liste citoyenne de Stéphanie Maigret qui, forte de ses 23%, se maintient au second tour.

Qui remportera les élections municipales à Beaugency ? le suspense est total
Qui remportera les élections municipales à Beaugency ? le suspense est total © Radio France - Anne Oger

Ce devait être, au départ, un duel entre centristes pour ces élections municipales 2020 à Beaugency : d'un côté, Jacques Mesas, conseiller municipal d'opposition sortant, ex-UDI ; de l'autre, Yves Bachevillier, ancien assistant parlementaire de Marc Fesneau, militant au Modem. Mais une troisième liste a finalement vu le jour, menée par Stéphanie Maigret au nom d'un "collectif citoyen" qui veut promouvoir une démocratie participative.

Comme on pouvait s'y attendre, Jacques Mesas et Yves Bachevillier ont bien été au coude-à-coude lors du 1er tour le 15 mars : respectivement 39% et 38%, soit seulement 18 voix d'écart. Mais, à la surprise générale, la liste citoyenne a recueilli près de 23% des voix au premier tour : "Nous sommes très satisfaits de ce score, analyse Stéphanie Maigret, et du coup, cela nous a semblé évident de nous maintenir pour le second tour." D'où une triangulaire particulièrement indécise ce dimanche à Beaugency.

Un collectif et une méthode, plutôt qu'un programme

Stéphanie Maigret a elle-même déjà été conseillère municipale, de 2008 à 2014, dans la majorité autour du maire PS de l'époque, Claude Bourdin. On retrouve aussi sur sa liste l'ancienne socialiste Agnès Quatrehomme, qui fut adjointe à la Culture à la même période, ou encore Gérard Cogneau, ancien candidat Front de Gauche aux élections départementales de 2008 et de 2015. La liste "Beaugency autrement, avec vous" a d'ailleurs été classée "divers gauche" par la préfecture.

Mais c'est bien sur le thème d'une gestion alternative et participative que "le collectif citoyen" fait campagne. Pas de programme pré-établi et la promesse d'une autre méthode pour gérer la commune : "Chaque adjoint fonctionnera en binôme, et ce binôme fonctionnera avec une commission adéquate de citoyens, détaille Stéphanie Maigret. On est vraiment sur un autre mode de gouvernance, avec le pari de l'intelligence collective : on veut que les Balgentiens prennent part réellement aux décisions."

L'enjeu de la démocratie participative

L'irruption de cette 3ème liste change-t-elle la donne ? "Leur bon score montre sans doute qu'il y a une certaine attente sur la démocratie participative, admet Yves Bachevillier, même s'il ne faut pas perdre de vue qu'il y a surtout eu 62% d'abstention au premier tour. Mais nous restons fidèles à notre ligne : pour gérer une commune, il faut un programme et une équipe. Et nous avions déjà prévu dans notre programme d'instaurer des budgets participatifs dans chaque quartier, pour des projets autour du développement durable ou de questions sociales."

"La liste citoyenne a sans doute réussi à davantage mobiliser son électorat au premier tour, estime Jacques Mesas, ce qui mécaniquement a gonflé son score. Je ne suis pas sûr que les électeurs soient réellement prêts à une gouvernance totalement participative. En revanche, j'ai toujours dit qu'il fallait travailler en équipe, avec l'ensemble du conseil municipal ; je souhaite aussi qu'il y ait un conseiller municipal délégué au dialogue, dont le rôle sera d'animer la participation des habitants." Jacques Mesas se dit d'ailleurs "persuadé" que "la mobilisation des électeurs sera plus forte dimanche."

La crise sanitaire n'a pas bouleversé les programmes

Contrairement à ce qu'on a pu observer dans bien des communes, les 3 candidats à Beaugency n'ont en tout cas pas eu besoin de réécrire leur projet. "Adapter la ville au réchauffement climatique et faire de la santé notre priorité figuraient déjà dans notre programme, souligne Jacques Mésas, qui veut notamment installer un centre municipal de santé, avec l'aide de la Région. 

"L'attractivité touristique et le soutien au commerce local sont au cœur de notre projet, indique Yves Bachevillier, cela reste plus que jamais d'actualité même s'il faudra peut-être réaffecter certaines dépenses à la solidarité, en fonction de l'ampleur de la crise." Quant à Stéphanie Maigret, qui défend donc une méthode et non un programme, elle affirme que "cette crise sanitaire nous a simplement renforcés dans notre attachement à certaines valeurs que nous portons : la solidarité et la défense de l'environnement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu