Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : trois candidats “neufs” à Aurillac

mercredi 19 mars 2014 à 5:00 Par Alexandre Chassignon, France Bleu Pays d'Auvergne

Aucun n’avait été tête de liste avant cette élection. Les trois candidats à la mairie d’Aurillac, dont le maire sortant, n’en sont pas moins confrontés aux principaux enjeux habituels pour la ville : l’économie et le niveau des impôts.

Vue aérienne d'Aurillac.
Vue aérienne d'Aurillac. © Photo Dr Brains, sous copyleft

Il est au manettes de la ville depuis un peu plus d’un an. Pierre Mathonier mène la liste de la majorité municipale sortante et assume le bilan partagé avec Alain Clamette, dont il était l’adjoint aux finances. Il a le soutien du PS, des Radicaux de gauche et du PCF, mais pas d'EELV. Le parti écologiste soutient la liste “Vivantes” menée par Stéphane Fréchoux.

A droite, Jean-Antoine Moins a fait parler de lui bien au-delà du Cantal avec son slogan “Faire plus avec Moins”. Depuis, il concentre ses critiques sur la gestion de la majorité sortante, estimant que “30 ans de gestion socialiste ça suffit”.

Logement et stationnement

Sa gestion, Pierre Mathonier la défend d'autant plus qu'il ne projette pas d'en changer : la stabilité des impôts locaux est à son programme. La droite envisage de baisser la taxe d'habitation.

La campagne se penche aussi sur le centre-ville, son attractivité et ses commerces . Jean-Antoine Moins compare le centre aux zones de la périphérie et envisage de rendre certains parkings gratuits. La mesure serait contre-productive et déboucherait sur moins de vie en ville, assure le maire sortant.

Les trois candidats s'accordent sur la nécessité d'un plan de rénovation , avec des variantes : ne pas négliger le logement neuf pour Pierre Mathonier, mettre l'accent sur l'isolation pour Stéphane Fréchoux.

Les candidats (et leur parti)

Stéphane Fréchoux (div.gauche, soutenu par EELV)Pierre Mathonier (PS, PRG, PCF)Jean-Antoine Moins (UMP)