Politique

Municipales : un cinquième mandat pour Alain Rodet à Limoges ?

Par Alexandre Chassignon, France Bleu Limousin mercredi 12 février 2014 à 6:02

Alain Rodet (PS) et Marie-Anne Robert-Kerbrat (EELV).
Alain Rodet (PS) et Marie-Anne Robert-Kerbrat (EELV). © Alexandre Chassignon - Radio France

Le maire socialiste de Limoges brigue un cinquième mandat. Les électeurs le choisiront-ils dès le premier tour, comme en 1995, 2001 et 2008 ? Pour la première fois sa liste intègre Europe écologie - les Verts, mais le Front de gauche se présente à part. La droite est divisée entre UMP et UDI/MoDem. Lutte ouvrière et, pour la première fois en vingt ans, le Front national sont aussi présents.

La majorité sortante change un peu de couleur. Pour la première fois, socialistes et écologistes cohabiteront, sur la liste du maire sortant Alain Rodet. A 69 ans, il n'a pas été mis en ballotage depuis son arrivée à la tête de la ville en 1990. La gauche ne partira pas pour autant unie : le PCF a choisi de participer à une liste Front de gauche - mais les élus communistes sortants figurent sur la liste Rodet. Lutte ouvrière sera présent.

A droite, UMP et centristes partent séparément, pour la deuxième fois consécutive. Il y aura une liste Front national, chose inédite à Limoges depuis 1995.

Vidéo-surveillance pour (presque) tout le monde

La campagne est entrée dans le concret fin janvier, quand Alain Rodet a révélé qu'il n'est plus opposé à l'installation de caméras de surveillance en ville. En tant que maire, il s'y était jusqu'ici refusé. La mesure était déjà au programme de la moitié des autres candidats, du centre à l'extrême-droite.

Les candidats (et leur parti)

Gilbert Bernard (Front de gauche)Pierre Coinaud (UDI, MoDem, Parti radical)Elisabeth Faucon (LO)Vincent Gérard (FN)Emile-Roger Lombertie (UMP)Alain Rodet (PS, PRG, EELV)Mise à jour le 6 mars : la liste citoyenne n'a pas réuni les 55 candidatures nécessaires.