Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Musée Unterlinden de Colmar : un surcoût et une polémique

mercredi 16 novembre 2016 à 20:22 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Les travaux d'extension du musée Unterlinden de Colmar coûteront 1,9 millions d'euros de plus à la municipalité. Un surcoût qui provoque la colère de Gillbert Meyer. Le maire règle ses comptes avec ses services, dans la délibération discutée le 21 novembre. L'opposition socialiste monte au créneau.

Le musée Unterlinden de Colmar a rouvert en décembre 2015, après sa rénovation.
Le musée Unterlinden de Colmar a rouvert en décembre 2015, après sa rénovation. © AFP - Sébastien Bozon

Colmar, France

C'est finalement 48,7 millions d'euros que coûteront les travaux de rénovation du musée Unterlinden de Colmar. La mairie devra payer un surcoût de 1,9 millions d'euros, soit 10% de plus par rapport au coût initial.

Une facture supplémentaire qui comporte : une rémunération complémentaire de près de 900 000 euros de certaines entreprises, 540 000 euros de travaux de sécurité ou encore 195 000 euros de travaux non prévus sur la salle d'archéologie et 380 000 euros de travaux supplémentaires à la demande du maître d'ouvrage.

Le maire règle ses comptes avec ses services

Ce qui choque l'opposition socialiste, c'est que dans le document de délibération qui sera examiné en conseil municipal, lundi 21 novembre, le maire Gilbert Meyer règle les comptes avec ses services, sur ce surcoût de 1,9 millions d'euros. Il parle de "bricolage budgétaire inadmissible", "le service et toute la hiérarchie du ressort ont bâclé à la va-vite l'analyse du dossier" ou encore "il s'agit d'un dysfonctionnement interne".

Julien Ernst, élu socialiste au conseil municipal, a eu connaissance de ces documents. Il a demandé à Gilbert Meyer de retirer ces propos de la délibération. Celui-ci a refusé. "C'est un commentaire personnel qui regarde le maire et les relations qu'il peut avoir avec son administration. Il n'a rien à faire dans le rapport officiel d'une collectivité," martèle Julien Ernst.

Le conseiller municipal socialiste a décidé, sur ce point, d'interpeller le maire de Colmar lundi soir, lors de la réunion du conseil municipal.

Julien Ernst conseiller municipal socialiste à Colmar