Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A Nancy, l'esplanade de L'Autre Canal est dédiée à Marie Mosser et aux victimes des attentats du 13 novembre

lundi 30 novembre 2015 à 21:01 Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine

L'esplanade de la salle de musiques actuelles L'Autre Canal, à Nancy, est désormais dédiée à Marie Mosser, la jeune Nancéienne de 24 ans tuée dans l'attentat au Bataclan et aux autres victimes des attentats de Paris. Ainsi en a décidé, à l'unanimité, le conseil municipal ce lundi 30 novembre.

Encore énormément de fleurs et de bougies au pied de la statue de Stanislas
Encore énormément de fleurs et de bougies au pied de la statue de Stanislas © Radio France - Isabelle Baudriller

La délibération a été ajoutée à la dernière minute à l'ordre du jour du conseil municipal de Nancy ce lundi. L'esplanade qui se trouve devant L'Autre Canal, la salle de musiques actuelles, est désormais consacrée à la Nancéienne Marie Mosser et aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.

Le lieu lui allait bien"

Marie Mosser fait partie des 130 victimes des attaques à Paris. Elle a été tuée au Bataclan alors qu'elle assistait au concert du groupe américain Eagles of Death Metal. "Il nous a paru important de donner le nom de Marie à un lieu dans la ville qui a tout son sens. L'Autre Canal est une salle de concerts, un lieu de travail d'artistes. La musique était sa passion et son métier", confie Laurent Hénart, le maire de Nancy. Marie Mosser, 24 ans, travaillait dans une maison de disques parisienne.

Laurent Hénart : un lieu qui a tout son sens

Debouts

Le maire de Nancy a fait lever la salle pour lire la délibération. "Il nous appartient d'être les gardiens de la mémoire de cette jeunesse brisée et de cette liberté assassinée". C'est donc debout - fait rare - que les élus ont voté cet hommage. A l'unanimité.