Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : 33 nouveaux policiers nationaux arrivent en renfort au commissariat

-
Par , France Bleu Loire Océan

La députée nantaise Valérie Oppelt (LREM) annonce, ce lundi, l'arrivée prochaine de trente-trois nouveaux policiers nationaux. Ces fonctionnaires supplémentaires doivent prêter main forte à leurs collègues du commissariat de Nantes.

Un écusson de police nationale.
Un écusson de police nationale. © Radio France - Maxime Glorieux

"Engagement tenu", se félicite, ce lundi, la députée La République en marche Valérie Oppelt. L'élue nantaise annonce l'arrivée prochaine de 33 nouveaux fonctionnaires au commissariat de Nantes. "Le gouvernement a entendu nos demandes en faveur de la sécurité des habitants", poursuit-elle dans un communiqué. Elle ne précise pas la date d'arrivée de ces nouveaux policiers.

Valérie Oppelt y évoque la venue du président de la République Emmanuel Macron à Nantes. Lors de cette visite présidentielle, la maire de Nantes Johanna Rolland, qui a promis 70 policiers municipaux, avait demandé à l'Etat le recrutement d'autant de policiers nationaux. La députée LREM rappelle aussi l'arrivée à Nantes de 39 policiers nationaux en avril 2019 puis 42 autres en septembre 2020.

Selon elle, "Nantes connaît une montée de l’insécurité sans pareil depuis trop longtemps". Pour Valérie Oppelt, la mairie "doit maintenant accélérer le recrutement des 29 policiers municipaux tel qu’il a été voté, pour enfin commencer à rattraper le sérieux retard : il en va de la liberté des Nantaises et des Nantaises qui aspirent à la tranquillité". La députée réclame enfin la signature d'un "contrat de sécurité" entre l'Etat et la ville, autour de ces questions de sécurité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess