Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : Jean Castex annonce de nouvelles aides pour le CHU et la restauration de la cathédrale

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Loire Océan

En déplacement à Nantes ce vendredi, Jean Castex a annoncé une enveloppe de dix millions d'euros pour la restauration de la cathédrale, victime d'un incendie l'été dernier. Le Premier ministre a également promis 400 millions d'euros de l'Etat pour la construction du nouveau CHU.

Jean Castex en déplacement à Nantes ce vendredi 26 février.
Jean Castex en déplacement à Nantes ce vendredi 26 février. © AFP - SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

En visite à Nantes ce vendredi matin, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le déblocage d'une enveloppe de dix millions d'euros pour aider à la rénovation de la cathédrale de Nantes, victime d'un incendie le 18 juillet dernier. "L'Etat a décidé de maintenir et d'amplifier son soutien à cette œuvre emblématique, puisque je suis en mesure de vous annoncer la décision de consacrer à la restauration de la cathédrale de Nantes, sur proposition de Roselyne Bachelot, une enveloppe de dix millions d'euros", a déclaré Jean Castex.

La cathédrale est un joyau, elle est le symbole de Nantes. - Jean Castex

"Dès la fin de cette année, la sacristie et la chapelle pourront être rendues aux fidèles et à tous les amoureux du patrimoine", a souligné le Premier ministre. Il a ensuite visité le chantier de restauration de la cathédrale peu avant midi.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

400 millions d'euros pour le CHU

"Le premier objectif est de faire face à l'épidémie qui nous frappe, a rappelé Jean Castex. Cette crise nous met tous à l'épreuve, elle nous ramène à des valeurs fondamentales de solidarité et de responsabilité." Le Premier a "confirmé publiquement que le CHU de Nantes va pleinement bénéficier" de l'aide de l'Etat. Il va allouer 400 millions d'euros au projet de reconstruction du CHU sur l'île de Nantes, "cela représentera plus de 40% du coût total".

"Je vous rappelle que 225 millions d'euros avaient déjà été alloués au moment de la validation de ce projet, a expliqué Jean Castex. J'ai décidé de compléter le financement avec donc 175 millions d'euros supplémentaires pour sécuriser la réalisation de cette opération majeure pour la métropole nantaise et pour l'ensemble du territoire régional."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Johanna Rolland a également une nouvelle fois proposé que la métropole nantaise soit un territoire d'expérimentation pour la réouverture des lieux culturels et des enceintes sportives. "Nous nous tenons prêts pour la réouverture des lieux culturels et des enceintes sportives en fonction évidemment de la situation sanitaire qui reste particulièrement préoccupante", a souligné la maire de Nantes, qui avait déjà interpellé Emmanuel Macron à ce sujet. 

Six millions d'euros pour l'insonorisation des riverains de l'aéroport

Jean Castex a signé ce vendredi avec la métropole de Nantes le contrat de relance et de transition écologique (CRTE). Le gouvernement et les grandes métropoles, regroupées dans l'association France urbaine, avaient en effet annoncé jeudi avoir conclu un "accord de méthode" autour de la relance économique, qui doit permettre de mobiliser une enveloppe de 10 milliards d'euros. 

Ce contrat est décliné en une multitude de contrats locaux (dits "contrats de relance et de transition écologique"), comme celui signé entre le Premier ministre et la métropole de Nantes. Cet "accord de méthode" dégage plusieurs axes prioritaires. L'Etat et les métropoles s'engagent notamment sur "plusieurs actions concrètes", comme promouvoir le tissu de "proximité" (commerce, artisanat, tourisme...), "travailler sur un dispositif de reconquête industrielle adapté aux grands territoires urbains" ou encore favoriser l'économie sociale et solidaire ou les circuits courts.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Côté social, les métropoles pourront expérimenter des "actions pour l'insertion des jeunes et la lutte contre la précarité étudiante", et renforcer leur implication "en direction des quartiers politique de la ville".  Sur le volet écologique, Etat et métropoles doivent mieux se coordonner sur "la rénovation thermique des bâtiments". Et sera mis en place "un nouveau bonus de 30.000 euros par véhicule pour l'acquisition de bus électriques et à hydrogène par les collectivités urbaines".  

Dans la métropole nantaise, Johanna Rolland a donné quelques exemples : l'acquisition de 49 rames de tramway, un programme de rénovation énergétique pour les écoles et les piscines, ou encore la construction et rénovation d'équipements publics pour les quartiers d'habitat social. Jean Castex a lui annoncé ce vendredi que l'Etat abonderait "de six millions d'euros pour le fonds d'aide à l'insonorisation des riverains de l'aéroport de Nantes Atlantique".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Visite de la station d'épuration

A son arrivée, en début de matinée, le Premier ministre a visité la station d'épuration "La petite Californie" à Rezé, en compagnie de Johanna Rolland. Cette usine va devenir, à partir du mois de juin, la première station à produire du biométhane en Loire-Atlantique, et sera raccordée au réseau gaz de la ville. "A la clé, plus de 10 gigawatt-heures produits chaque année soit la consommation annuelle de 2.140 logements", indique la maire de Nantes.

La métropole a déjà investi 2,8 millions d'euros dans cette station d'épuration. Les futurs travaux bénéficieront de fonds venant du contrat de relance signé vendredi. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

On compte 16 centrales de biométhane en Pays de la Loire, région parmi les plus dynamiques dans le développement de cette énergie verte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess