Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : Laurence Garnier (LR) rejoint le Sénat et quitte la Région

-
Par , , France Bleu Loire Océan

L'élue Les Républicains Laurence Garnier va rejoindre le Sénat. Afin de respecter la loi sur le cumul des mandats, elle a choisi d'abandonner son siège au conseil régional des Pays de la Loire, et de conserver son mandat de conseillère municipale à Nantes.

L'élue LR de Nantes Laurence Garnier
L'élue LR de Nantes Laurence Garnier © Radio France - Pascal Roche

Laurence Garnier a fait son choix. Avant de rejoindre le Sénat et de remplacer Christophe Priou au palais du Luxembourg, la cheffe de file de l'opposition au conseil municipal de Nantes a décidé d'abandonner son siège à la Région des Pays de la Loire, pour respecter la loi sur le cumul des mandats. Elle y occupe le poste de 2ème vice-présidente en charge de la culture, du sport et de la vie associative. Elle conserve en revanche son mandat de conseillère municipale et métropolitaine de Nantes. Elle démissionnera de son mandat régional à la fin du mois de novembre.

Une courte réflexion

Laurence Garnier a rendu publique sa décision jeudi matin lors d'une conférence de presse organisée dans une brasserie nantaise mais elle avoue ne pas avoir réfléchi longtemps. Le choix de Nantes s'est imposé rapidement, "c'est Nantes évidemment" a t'elle indiqué. Elle estime que ce mandat très local est le plus cohérent avec un mandat de sénatrice, "quand on a un pied au national, un enracinement local devient plus que nécessaire" a t'elle expliqué. Par ailleurs, en choisissant de conserver son mandat municipal, Laurence Garnier reste la cheffe du groupe d'opposition et conforte ainsi son leadership sur la droite nantaise.

Hommage appuyé à Christophe Priou

Au Sénat, Laurence Garnier va prendre la suite de Christophe Priou au sein de la commission des affaires sociales. Lors de sa conférence de presse elle a tenu à saluer celui à qui elle succédera le 2 novembre et qui a décidé de se retirer de la vie politique. Elle a parlé de l'histoire d'amitié qui les lie et a souligné "son intelligence et son élégance".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess