Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : Valérie Oppelt rêve d'une liste unique pour le second tour des municipales

-
Par , France Bleu Loire Océan

La candidate LREM à la mairie de Nantes, Valérie Oppelt, propose à ses adversaires, Johanna Rolland, Julie Laernoes et Laurence Garnier, de créer une liste commune pour le second tour des municipales. Elle appelle à mettre de côté les clivages au nom de "l'esprit de concorde républicaine".

La candidate La République en Marche à la mairie de Nantes, Valérie Oppelt, est arrivée en quatrième position à l'issue du premier tour des municipales, en mars dernier.
La candidate La République en Marche à la mairie de Nantes, Valérie Oppelt, est arrivée en quatrième position à l'issue du premier tour des municipales, en mars dernier. © Maxppp - Franck Dubray

A moins d'une semaine de la date limite de dépôt des listes pour le second tour des élections municipales, programmé le dernier dimanche de juin, la candidate La République En Marche à la mairie de Nantes, Valérie Oppelt, dit souhaiter une liste d'union avec tous ses adversaires encore en lice. "Il faut savoir innover en politique, arrêter les chamailleries [...] et mettre de côté les ego des uns et des autres", confie-t-elle sur France Bleu Loire Océan, ce mercredi matin, au moment où le pays traverse "une période de crise très grave et qui va durer"

Pas de main tendue à la liste Nantes en Commun de Margot Medkour

Au nom de "l'esprit de concorde républicaine", la candidate arrivée en quatrième position à l'issue du premier tour avec 13% des suffrages appelle la maire sortante, Johanna Rolland, la candidate Europe-Ecologie-Les-Verts, Julie Laernoes et la tête de liste Les Républicains, Laurence Garnier, à créer une liste commune et inédite en France dans une métropole. "Pendant la crise, la plupart des maires ont proposé un travail de cohésion entre les groupes politiques, explique celle qui est également députée de Loire-Atlantique. Je pense qu'il faut savoir innover et je considère que cet esprit de concorde est nécessaire pour gérer la ville de façon intelligente comme cela a été fait pendant la crise."

Je vais décrocher mon téléphone [ce jeudi] et j'attends une réponse de leur part. - Valérie Oppelt, candidate LREM à la mairie de Nantes

A un mois du second tour, Valérie Oppelt dit "vouloir innover en politique" et souhaiter que "les chamailleries" cessent. Elle ne se prive cependant pas d'égratigner Julie Laernoes, "complètement dépassée par l’extrême gauche de sa liste qui [...] est dans l'attaque". Questionnée sur l'absence de main tendue à la tête de liste de Nantes en Commun, Margot Medkour, la Marcheuse se justifie en expliquant vouloir "travailler uniquement avec les quatre têtes de listes qui ont atteint le second tour."

"Je suis déjà en contact avec certaines candidates"

Après avoir détaillé son projet singulier et répété à mainte reprises la nécessité pour chacun et chacune de mettre son "ego de côté", le plus dur commence pour Valérie Oppelt. "Je vais décrocher mon téléphone [ce jeudi] et j'attends une réponse de leur part", explique-t-elle. Sa mission s'annonce d'autant plus ardue après les déclarations de Ronan Dantec, numéro 2 de la liste de Johanna Rolland, ce mercredi sur France Bleu Loire Océan, qui s'est dit "favorable à une union [avec la liste Europe-Ecologie-Les-Verts] pour montrer qu'il y a une vraie alternative en France à En Marche et à la droite."

Je ne suis pas dans un esprit de négociation de poste et de bidouilles politiques. Je souhaite seulement mettre en avant cet esprit et cette capacité à travailler ensemble. - Valérie Oppelt, candidate LREM à la mairie de Nantes

Pas de quoi démoraliser la députée qui promet de rester fidèle à Emmanuel Macron jusqu'à la fin de son mandat. "Je suis déjà en contact avec certaines candidates, confie-t-elle. Nous sommes dans une période où les uns et les autres échangeons et c'est bien normal." Et pour mettre toutes les chances de son côté, Valérie Oppelt promet "_ne pas être dans un esprit de négociation de poste et de bidouilles politiques_. Je souhaite seulement mettre en avant cet esprit et cette capacité à travailler ensemble." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess