Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Nathalie Colin-Oesterlé, nouvelle eurodéputée (NC) de Moselle, souhaite que ce mandat "profite à notre territoire"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

C'est la seule Mosellane élue eurodéputée lors des élections de dimanche. La centriste Nathalie Colin-Oesterlé, conseillère municipale à Metz et vice-présidente du département, était sixième sur la liste de François-Xavier Bellamy, qui a subi une défaite historique.

Nathalie Colin-Oesterlé pendant la campagne des européennes
Nathalie Colin-Oesterlé pendant la campagne des européennes © Maxppp - Alexandre MARCHI

Metz, France

Elle a vécu une soirée un peu particulière, ce dimanche, lors des élections européennes : Nathalie Colin-Oesterlé, sixième sur la liste d'union de la droite et du centre de François-Xavier Bellamy, est élue, pour la première fois au Parlement Européen. Mais son camp subit un revers historique : "C'est un score évidemment extrêmement décevant par rapport à ce que prédisaient les sondages, concède-t-elle. Moi, je suis élue, et c'est une grande fierté pour moi. C'est une chance, aussi, pour la Moselle, d'avoir une élue européenne."

L'enjeu environnemental était majeur dans ces élections."

Nathalie Colin-Oesterlé avoue avoir "du mal à expliquer" le score de sa liste. Mais elle rappelle que plusieurs responsables d'instituts de sondage ont dit "qu'ils n'avaient pas vu venir le vote des jeunes et le vote vert". Celle qui est mère "d'enfants en âge de voter" explique avoir senti que "l'enjeu environnemental était majeur dans ces élections." Elle assure que le programme qu'elle a défendu "parlait beaucoup d'environnement. Les médias n'ont pas repris ce que nous disions, mais c'était un thème majeur de la campagne."

Un intérêt pour la mobilité et les transports

Fraîchement élue eurodéputée, elle va donc découvrir un nouveau décor, un nouveau mandat, de nouvelles missions. Lesquelles ? Le groupe PPE doit se réunir "pour se répartir les tâches", mais Nathalie Colin-Oesterlé explique s'intéresser particulièrement à la mobilité et aux transports, "en lien avec notre territoire frontalier".

Nathalie Colin-Oesterlé va démissionner du département de la Moselle

Et l'élue pense déjà à la suite. Elle annonce qu'elle va "démissionner" de ses fonctions de vice-présidente du département de la Moselle "pour rester bien ancrée dans [sa] ville". En effet, c'est la colistière de François Grosdidier pour les municipales de 2020 - le sénateur a d'ores et déjà annoncé sa candidature à Metz. En tant qu'eurodéputée, elle ne pourra pas être adjointe s'il est élu, mais elle veut "absolument garder un mandat local et une assise locale, parce qu'il est essentiel de rapprocher l'Europe des citoyens et vice-versa." Elle peut en effet rester conseillère municipale, "avec une mission importante en lien avec ce mandat européen."

Nathalie Colin-Oesterlé, invitée de la rédaction de France Bleu Lorraine