Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Bourgoin-Jallieu : Nathalie Germain, candidate du RN, veut redynamiser le centre-ville

-
Par , France Bleu Isère

Nathalie Germain est l'un des cinq postulants au siège de maire à Bourgoin-Jallieu (Isère). C'est la candidate du Rassemblement national.

Nathalie Germain siège au conseil municipal depuis début 2019.
Nathalie Germain siège au conseil municipal depuis début 2019. - (photo fournie par la candidate)

A Bourgoin-Jallieu (Isère), sur le marché le jeudi ou le dimanche, il n'est pas rare de croiser Nathalie Germain. A 53 ans, celle qui exerce le métier de coiffeuse à domicile y fait campagne. Elle est la candidate investie par le Rassemblement national. "Je suis de toutes les campagnes depuis 2013", précise-t-elle. Elle siège depuis un an  dans l'opposition au conseil municipal de Bourgoin-Jallieu : cela fait suite au décès de Robert Arlaud, candidat en 2014.

Pour cette élection, Nathalie Germain n'a pas de local de campagne, ni de site internet. "Je communique via mon Facebook, Twitter et j'ai des tracts qui sont distribués dans les boîtes aux lettres", précise-t-elle. Pour l'instant, elle n'a pas prévu de présenter ses colistiers, de faire une photo de famille comme le font les autres candidats. Si elle ne s'estime pas seule, isolée, elle reconnaît que faire campagne avec l'étiquette RN n'est pas toujours simple pour tout le monde : "moi je suis investie, j'ai mes convictions. Les personnes vont plus ou moins venir en aide, ce n'est pas un problème. Les personnes veulent rester discrètes et je respecte cela."

"Je suis la seule alternative au projet du maire"

Face aux divisions au sein de l'équipe sortante (ndlr : le maire LR Vincent Chriqui fait face aux dissidences de Joseph Benedetto et Jean-Claude Pardal), elle dénonce "une guerre d'égo." "Je ne vois pas vraiment de différences entre les trois. Je vous dirai que je suis la seule alternative au projet du maire."

Pour elle, le chantier prioritaire est de redonner de la vie au centre-ville. "Il se meurt, les commerces ferment les uns après les autres." Cela passera, selon elle, par des animations, des fleurs, des bancs rue de la liberté. Elle veut aussi plus de stationnement. Comme d'autres candidats, elle veut renforcer la police municipale et créer une maison médicale. Elle promet des référendums locaux sur les grands projets. Elle veut aussi que les élèves berjalliens portent une blouse "avec le logo de la ville pour l'égalité vestimentaire." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu